Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Le blog de l'Abbé Tof

Le blog de l'Abbé Tof

Les résultats des recherches campanographiques en Saône et Loire par l'Abbé Tof

Publié dans : #2 cloches, #cloche ancienne

IMGP0804  IMGP0805

Nous sommes le 17 Août 2011, une belle journée ensoleillée,  et notre virée campanaire sur la paroisse s’achève sur cette église qui date du XI ème siècle, placée sous le vocable de Saint Martin et classée monument historique en 1909. Le clocher de style roman comporte trois étages surmonté d’une flèche en pierre. L’accès se fait par une échelle en fer fixée au mur extérieur qui débouche sur un escalier en pierre qui longe la pente du toit jusqu’à la porte située au dessus du faîtage. Avant d’entrer dans la clocher notons la présence de nombreuses colonnes qui ornent cette tour carrée pourvue de quatre ouvertures en arcade.

 

Nous passons donc la porte fermée à clefs et nous nous trouvons en présence d’un beffroi souple sur points d’appuis, en chêne massif et en bon état. Les poutres sont relativement imposantes et plus que suffisantes pour supporter les deux cloches qui se dévoilent à nous. Le beffroi compte deux étages. Les cloches se trouvent au second étage et la première des cloches étudiée se situe dans la chambre 2. Nous nous mettons donc au travail.

 

IMGP0811La cloche numéro 1 se prénomme Marie Clothilde. Plusieurs éléments retiennent notre attention au sujet de cette demoiselle. Tout d’abord elle est percée à la couronne afin de recevoir la fixation de la bélière, d’habitude c’est le signe qui nous indique que la cloche à été tournée d’un quart de tour mais pas ici. La sonnerie se faisant en mode rétro-lancé, la bélière se compose de deux platines fixées à la couronne par de gros filetages, entre ces platines vient se loger le battant qui comporte uneIMGP0810 grosse masse de fer sur la partie haute pour faire contrepoids.

La volée de cette cloche est exécutée grâce à un moteur rotatif actionnant une roue via une chaîne, c’est un montage classique. Il n’y a pas de tintement sur cette cloche mais nous retrouvons une trace de tintement à l’intérieur, vers le bas de la robe.

 IMGP0808Les anses sont décorées de visages humains, une frise de feuilles d’acanthe au cerveau et s’en suivent 5 lignes d’écritures :

1- MARIE CLOTILDE. FONDUE EN 1521

2- REFONDUE EN 1909

3- PARRAIN : PIERRE-GABRIEL MAZAS PROPRIETAIRE AU MONTET VAREILLES

4- MARRAINE : MARIE CLOTILDE MAZAS NEE PIATON EPOUSE DU PARRAIN

5- L’ABBE BUCHET CURE DE VAREILLES

IMGP0818Sous ces lignes , une frise de motifs architecturaux puis au Sud une grande croix et au nord la Vierge Marie

Au bas de la robe un décor floral sous lequel on trouve 2 filets encadrant le nom et la marque du fondeur : Burdin Ainé.

7 croix grecque puis 3 filets, 1 bourrelet et 3 filets à la pince.

La cloche n’est par fêlée, elle possède quelques ébréchures à la pince, elle n’a pas été tournée.

 Ses dimensions sont les suivantes ( en cm ) : hauteur à l’axe : 50 ; hauteur au cerveau : 74 ; tangente pince-cerveau : 77 ; oblique bélière - frappe : 62 ; diamètre intérieur / extérieur : 73 / 93 ; épaisseur du bord à la zone intacte / à la zone de frappe : 6,5 / 6.

 

Passons maintenant à la seconde cloche qui est située dans la première chambre, exposée au Nord.

IMGP0819C’est une cloche de volée de tintements. La volée en lancé franc se fait par un moteur rotatif entraînant une chaîne jusqu'à la roue de volée. Le tintement quant à lui est actionné avec un marteau électromagnétique. La joug est en chêne massif et retient la cloche par ses anses via des ferrures en fer rond. La couronne est composée de six anses décorées de fleurs et de feuilles, ensuite nous avons 3 lignes d’écritures :

1- PARRAIN : ALEXANDRE DUMONT MAIRE DE VAREILLES

2- MARRAINE : CELESTE THEVENET EPOUSE DE PHILIBERT MATTHIEU

3- AUGUSTE DETREVE CURE

Au bas de ces lignes, une frise de palmes.

Au bas de la robe, une frise de motifs à fleurs, feuilles et pommes de pin avec juste au dessous la ligne duIMGP0814 fondeur : BURDIN AINE FONDEUR A LYON

Puis nous trouvons une grande croix au Sud et au nord la Vierge Marie

Enfin 3 filets, 1 bourrelet et 3 filets à la pince.

 Ses dimensions sont les suivantes ( en cm ) : hauteur à l’axe : 74 ; hauteur au cerveau : 65 ; tangente pince/cerveau : 68 ; oblique bélière / frappe : 60 ; diamètre intérieur / extérieur : 67 / 81 ; épaisseur du bord à la zone intacte / à la zone de frappe : 5,6 / 5,4.

 

Les relevés étant faits nous redescendons sur le plancher des vaches et nous dirigeons vers La Clayette.

A noter : Ce n'est pas l'intégralité des rapports de visites qui est mise sur mon blog, mais bien un apperçu. Mes rapports sont gardés à titre d'archive et dans un but précis, et communiqués à la SFC et aux mairies et/ou paroisses qui m'ont fait la demande de visite.

Le but de ce blog est de sensibiliser le public à ce qui touche le clocher et les cloches. Il ne s'agit pas simplement d'objets servant à faire du bruit pour appeler les fidèles, mais ce sont des témoins de l'histoire à un moment précis et au cours du temps. Les cloches sont aussi de véritables instruments de musique.

Ce blog n'a pas vocation a inviter les personnes à monter dans les clochers de leur propre chef, ou bien en demandant aux institutions compétantes... L'accès aux clochers est généralement dangereux pour un non initié. 

Hébergé par Overblog