Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Le blog de l'Abbé Tof

Le blog de l'Abbé Tof

Les résultats des recherches campanographiques en Saône et Loire par l'Abbé Tof

Publié dans : #1 cloche

DSCN7265
          Nous voici aujourd'hui devant l’église de Marcilly-lès-Buxy dédiée à Saint Vincent armés de notre matériel prêts à faire l’inventaire. Nous entrons par la porte de côté, l’église est dans un état moyen, les peintures se marient aux vieux rideaux qui cache le petit sas qui permet l’accès au clocher. Devant nous se dresse une échelle en alu qui mène au grenier, une fois au dessus de celle-ci nous levons la trappe et nous laissons surprendre par une statue représentant un Saint qui semble veiller sur l’accès au clocher (probablement Saint Vincent, patron de l'église)…DSCN7294
Sur ce palier nous nous trouvons dans la base du clocher, il y a un petit passage pour accéder aux combles et une série d’échelles en bois reposant sur des paliers composés de poutres. Nous montons chacun notre tour pour éviter une éventuelle surcharge et accédons au beffroi par un tout petit passage entre les poutres qui soutiennent l’ensemble.

 

Deux chambres constituent le beffroi mais une seule contient une cloche, d’une taille assez correcte. Le beffroi est en bon état avec la particularité d’être rigide avec des ancrages dans la maçonnerie. Le plancher est en très mauvais état voire dangereux. Des planches sont manquantes et certaines sont pourries. Nous noterons l’absence d’abat-son aux ouvertures mais du grillage protège l’entrée des volatiles ce qui laisse toutefois le clocher propre. Une fois installés en sécurité notre étude peut commencer.

 DSCN7293

            La cloche se situe dans la seconde chambre par rapport à l’entrée du beffroi, au Nord. Elle est fixée avec un joug en métal légèrement cintré, une grosse cale en bois étant fixée entre la couronne et le dessous du joug. DSCN7277Cette couronne est composée de six colombettes décorées de visages d’hommes barbus, on retrouve une frise de feuilles d’acanthe au cerveau puis une frise d’ornement et les trois lignes d’écritures :DSCN7279

1ère ligne : CETTE CLOCHE A ETE FONDUE PAR LES SOINS DE CLAUDE COMTE CURE DE MARCILLY LES BUXY ET DE PHILIBERT,

2ème ligne : LAGRANGE MAIRE, ELLE A EU POUR PARRAIN NICOLAS BACHEROT ANCIEN MAIRE DE MARCILLY ET POUR MARRAINE,

3ème ligne : JEANE BACHEROT,SA FILLE FEMME GABUT Ve BOISSEROT.

 DSCN7280

S’en suivent 30 filets encadrés par deux gros filets et une frise de festons à têtes d’anges.
DSCN7282
 Au bas de la robe nous trouvons deux représentations encerclés d’une frise de gerbes de feuilles. La première représentant à l’Est le Christ en croix et la seconde à l’Ouest la Sainte Vierge. Ensuite trois filets se dessinent avant de trouver plus bas la griffe du fondeur : Burdin Fils Aine Fondeur à Lyon, ainsi que la date : 1858. Sous cette dernière inscription du fondeur nous trouvons deux séries de trois filets. Enfin sur la pince se trouvent sept filets.

 

            Le battant est d’origine et forgé main, il est relié à la bélière par une chape métal et cuir en bon état. Notons que la bélière est assez originale de par sa conception. En effet au lieu de retrouver une simple boucle autour de laquelle est passée la chape, ici cette dernière est passée autour d’une platine avec deux axes sur le dessus reliés à deux orifices assez espacés l’un de l’autre.

 DSCN7285

            La cloche est équipée d’un moteur de volée à roue, en lancé franc. Elle n’a pas été tournée, n’est pas fêlée mais présente quelques ébréchures à la pince. Le tintement se fait par un moteur électromagnétique situé à l’extérieur. Il n’y a pas de sonneries horaires. Le tableau de commandes signé Plaire reste très rudimentaire du fait de son âge, sans horloge ni sonneries programmables.

Ses dimensions sont les suivantes : Hauteurs à l’axe / au cerveau : 1,05m / 0,90m, diamètres intérieur / extérieur : 0,91m / 1,11m, épaisseurs de la zone intacte / de la zone de frappe : 0,08m / 0,074m. Le poids estimé est de 750 kg. La  note étant le Fa.

A noter : Ce n'est pas l'intégralité des rapports de visites qui est mise sur mon blog, mais bien un apperçu. Mes rapports sont gardés à titre d'archive et dans un but précis, et communiqués à la SFC et aux mairies et/ou paroisses qui m'ont fait la demande de visite.

Le but de ce blog est de sensibiliser le public à ce qui touche le clocher et les cloches. Il ne s'agit pas simplement d'objets servant à faire du bruit pour appeler les fidèles, mais ce sont des témoins de l'histoire à un moment précis et au cours du temps. Les cloches sont aussi de véritables instruments de musique.

Ce blog n'a pas vocation a inviter les personnes à monter dans les clochers de leur propre chef, ou bien en demandant aux institutions compétantes... L'accès aux clochers est généralement dangereux pour un non initié. 

Hébergé par Overblog