Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Le blog de l'Abbé Tof

Le blog de l'Abbé Tof

Les résultats des recherches campanographiques en Saône et Loire par l'Abbé Tof

Publié dans : #cloche ancienne, #2 cloches

Eglise St Pierre aux iens de Varenne l'Arconce

DSCI1963 

L’église, qui est classée, est propriété de la commune et elle est affectée au culte catholique.

Cette église romane date du XIIème siècle et est composée d’une nef et deux bas côtés, un chœur se finissant par une abside en cul de four. Au dessus du chœur, s’élève le clocher carré à 2 étages. Au premier étage sur chaque face, 2 larges ouvertures, et au second étage, deux fois deux ouvertures en forme de baies. Le clocher est surmonté d’une flèche à la base de laquelle, à l’Est, est le cadran de l’horloge mécanique (encore existante). Le mouvement des aiguilles a été électrifié.

 

D’après les contacts que nous avons eu dans la commune, il ne nous a pas fait état de cloche disparue. De plus, l’observation du beffroi ancien ne porte pas de trace d’autre cloche que les deux cloches existantes.

 

DSCI1982L’accès au clocher se fait depuis l’extérieur de l’église. Le long de l’arrête nord-est du clocher s’élève une tourelle escalier en pierre qui conduit sur la toiture de l’église. Il faut faire quelques pas sur le toit, le long du mur du clocher, accroché à la rampe en fer forgé pour arriver à la base de la tour du clocher, à une ouverture qui conduit, par quelques barreaux d’échelle en fer, jusqu’à l’intérieur. Nous sommes sur la voûte au dessus du chœur, au niveau du premier étage des ouvertures. Le beffroi et les cloches se trouvent au second niveau des ouvertures. Le beffroi n’est d’ordinaire pas équipé de plancher. Cependant, à l’occasion de travaux réalisés sur l’une des cloches, un plancher provisoire a été installé.

L’ensemble du clocher est propre. Les ouvertures sont protégées par des grillages mais ne sont pas équipées d’abat-sons.

 

Il y a deux cloches qui sonnent chacune la volée en rétrograde et sont également 89402350 oéquipées de tintements électromécaniques. Les volées sont électrifiées et sont pilotées par l’horloge BTE6. Une vidéo des volées de ces cloches est disponible sur Youtube en tapant « cloches de Varenne l’Arconce ». Comme évoqué plus haut, en haut du clocher, à la base de la flèche, sur un plancher par lequel on accède via une échelle enDSCI1973 bois, se trouve l’horloge mécanique sur laquelle est apposée une plaque portant la mention : «  Donnée par Mr Noirar Ancien Curé en reconnaissance de ses profits dans ses valeurs DSCI1977de Suez, 1881 ». Cette horloge, relativement bien conservée n’est plus en service. Elle est remplacée par une minuterie électrique pilotée depuis le BTE6 de la sacristie. L’unique cadran, donnant à l’Est, fera l’objet d’une restauration future. Il en est de même pour le coq-girouette placé au dessus de la croix au sommet de la flèche.

 

Varenne-lArconce 0570Nous commençons par l’étude de la première cloche ainsi définie non par sa note, mais par son poids, sa taille et son ancienneté (1533). Elle est équipée d’un joug en acier soudé et cintré. Entre la couronne à 6 anses et le joug, une petite cale en bois. La cloche est fixée par des ferrures rondes. La roue est fixée au joug pour permettre la volée en rétrograde. Cette cloche a fait l’objet d’une restauration, au 4ième trimestre 2013, par l’entreprise Bodet via les bons soins de Patrick Gelet, campaniste. Elle présentait une usure au point de frappe de près de 22% (14mm de moins qu’au bord intacte). ElleVarenne-lArconce 0575 a été rechargée en bronze par soudure. 3,2kg de bronze ont été nécessaires au final pour palier l’usure. Elle a également été nettoyée et polie. La bélière semble d’origine. Le baudrier à chape métal-cuir et le battant matricé sont neufs. Ses mensurations sont les suivantes : hauteur au cerveau : 71cm ; diamètre extérieur : 88cm ; l’épaisseur du bord à la zone de frappe et à la zone intacte sont les mêmes : 6,5cm. Le bord est de 13,53 pour un profil moyen à lourd. Le poids mesuré est de 460 kg.

Sous le cerveau, une ligne d’écritures en gothique encadrée en haut et en bas par 2 filets : l’inscription commence par une croix dans un ostensoir. Entre chaque mot, cette même représentation est miniaturisée. « Lan M VC XXXIII je fut faitte et fut nome sancta Barbera ora pro nobis ». Le ‘C’ de la date se trouve en exposant, au dessus de la ligne d’écriture. Sous cette Varenne-lArconce 0572ligne se trouvent 3 cartouches représentant l’un la Vierge à l’enfant et l’autre le Christ de pitié, entouré des instruments de la passion et les mains liées et le troisième le Christ en croix. A mi-hauteur de la robe, une ceinture dont le retombant porte la mention « Ave Maria ». Au dessus du nœud, il y a un petit cartouche dans lequel est inscrit « IHS M ». Il y a 3 filets au basVarenne-lArconce 0377 de la robe et 2 à la pinse. Il n’est visiblement pas fait mention du fondeur.

La prise de note nous indique le LA# de la 3ième octave quand l’analyse faite par l’entreprise Bodet précise : LA 3 haut de 2 comas 448 vibrations.

Cette cloche est utilisée pour la sonnerie des demi-heures en duo avec la seconde cloche, ainsi que la volée de l’angélus.

 

Varenne-lArconce 0569La seconde cloche est également équipée d’un joug cintré en acier soudé et d’une cale en bois entre le joug et la couronne. Cette dernière est faite de 6 anses ornées chacune par un bourrelet.  Les ferrures de fixation sont rondes. La cloche est équipée d’une roue permettant la volée en rétrograde. La bélière est d’origine. Le baudrier est une chape métal-cuir/ la battant à boule soudée présente une boule de frappe de taille importante. Ses mensurations sont les suivantes : hauteur au cerveau : 60cm, diamètre extérieur : 82cm. Epaisseur à la zone de frappe : 4,8 cm, et à la zone intacte : 5,4 cm. Le bord est de 15,18 , ce qui donne un profil moyen à léger. Le poids estimé est de 320kg.

Sous le cerveau, une ligne d’écriture : « SIT NOMEN DOMINI BENEDICTUM 1825 ». Sous cetteVarenne-lArconce 0566 inscription, une frise de fleurs avec festons. Sous cette frise, 8 lignes d’écritures gravées dans le bronze : (le changement de ligne est matérialisé ici par ‘/’) : « Parrain CHes Me Bouthier de la Tour / Chevalier St Louis et de la légion d’honneur / Marraine N Atte Duouy Desclaines / épouse J Manessier maire / …nin Cure P Meunier / … donnée par F / …Ancien curé et par / … ril Paires de Varennes l’Arcouce » Les pointillés indiquent des zones illisibles. Nous notons au passage une faute sur le dernier mot Arcouce alors qu’il aurait fallu écrire Arconce. Trois représentations se partagent la robe : le christ en croix, la vierge à l’enfant et le blason de Frèrejean, fondeur à Lyon. Au bas de la robe, 3 filets et 2 à la pince.

La prise de note nous indique le LA de la 3ième octave. Cette cloche fait entendre une note plus grave que la première. Cela est dû au profil qui est ici plus léger. Ainsi, si la cloche est plus petite et plus légère que la précédent, elle sonne plus grave.

Cette cloche sonne les demi-heures en duo avec la première, et elle sonne également les heures.

Vidéo de la volée des cloches 

 

A noter : Ce n'est pas l'intégralité des rapports de visites qui est mise sur mon blog, mais bien un apperçu. Mes rapports sont gardés à titre d'archive et dans un but précis, et communiqués à la SFC et aux mairies et/ou paroisses qui m'ont fait la demande de visite.

Le but de ce blog est de sensibiliser le public à ce qui touche le clocher et les cloches. Il ne s'agit pas simplement d'objets servant à faire du bruit pour appeler les fidèles, mais ce sont des témoins de l'histoire à un moment précis et au cours du temps. Les cloches sont aussi de véritables instruments de musique.

Ce blog n'a pas vocation a inviter les personnes à monter dans les clochers de leur propre chef, ou bien en demandant aux institutions compétantes... L'accès aux clochers est généralement dangereux pour un non initié. 

Hébergé par Overblog