Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Le blog de l'Abbé Tof

Le blog de l'Abbé Tof

Les résultats des recherches campanographiques en Saône et Loire par l'Abbé Tof

Publié dans : #3 cloches

façade

26 décembre 2011, lendemain de Noël, nous voici devant l’église de St Symphorien de Marmagne. interieurLe clocher est en façade. Après avoir récupéré la clé du clocher, nous nous rendons au devant du bas côté Est, dans ce qui peut faire office de transept, pour accéder à l’escalier dans la tourelle qui d’ailleurs, se voit de l’extérieur. Nous arrivons au niveau du grenier, sur les voûtes. Nous remarquons que la charpente en bois est récente. Nous essayons de trouver notre passage tantôt sur la charpente, qui est proche du sol, tantôt sur l’arrête des voûtes, sans bien être rassurés tout de même. Ici ou là, une planche ramollie par l’humidité passe par dessus les voûtes…

 voûtesNous nous dirigeons au sud, vers le clocher. Là, une grande échelle nous mène jusqu’au beffroi. Ce dernier est en bois. Il renferme trois cloches. L’état général est relativement bon, même si le plancher nous semble fatigué par endroits et que malgré la présence d’un grillage anti volatiles, ce n’est pas très propre.

vue d'ensembleNous accédons dans ce beffroi par une trappe au sol de la première des trois chambres. Chaque chambre contient une cloche. Dans la première chambre, la cloche 3, dans la seconde chambre, la cloche 1 et dans la troisième, la cloche 2. L’axe de volée est Est – Ouest, tandis que l’église est orientée Sud – Nord.

            Autre particularité, le manque de place autour des cloches. Chaque cloche est équipée pour sonner en volée et en tintements mais pour les tintements, les moteurs se trouvent au sol et sont reliés au marteau de tintement par une tringlerie.

            Ces considérations faites, nous pouvons commencer l’étude des cloches.

 

cl 1La première des trois cloches est aussi la plus ancienne. Elle date de l’an 1812. Son joug est en bois massif et les ferrures rondes. La couronne à 6 anses n’est pas décorée. Nous trouvons 4 filets et un bourrelet au cerveau puis 5 lignes d’écritures qui commencent à l’Ouest par une main. Ligne 1 : L AN 1812 J AI ETE BENITE PAR MR JEAN MARIE SAUVAGEOT CURE DE ST SYMPHORIEN J AI EU Ligne 2 : POUR PARRAIN MR PHILIPPE BERTHAULT. PRE ET RECEVEUR PARTICULIER DE L ARRONDISSEMENT Ligne 3 : D AUTUN ET POUR MARRAINE DAME ANNE JOBEY EPOUSE DE MR JEAN LAZARE BO NARDEL Ligne 4 : PRESIEDENT DU TRIBUNAL DE COMMERCE A AUTUN. MR JEAN LAMOLOISE MAIRE MR CHARLES Ligne 5 : LARTEAU. PRE AU MICHE. La dernière ligne, bien que non remplie de texte, est soutenue tout le tour le la cloche par les ailes de 8 angelots. Au bas de la robe, 4 représentations : La croix à l’ouest, Marie à l’enfant à l’Est, St Nicolas au Nord et un évêque au Sud. Sous l’évêque, l’on trouve l’inscription mentionnant le nom du fondeur : JOSEPH ALEXIS BAUDOUIN FILS FONDEUR. Viennent ensuite 5 filets et 3 filets à la pince. Il faut noter qu’une ébréchure importante se trouve à la pince, juste au dessous du point d’impact du battant. Elle n’est cependant pas fêlée.

La cloche est équipée pour la volée et le tintement. Ses dimensions sont les suivantes : (en cm) ; hauteur à l’axe : 84 ; hauteur au cerveau : 73 ; tangente pince /cerveau : 76 ; diamètre intérieur : 69 ; diamètre extérieur : 92 ; les épaisseurs aux zones intacte – de frappe : 5.9 – 5.4. Profil léger. Poids estimé à 500 kg. Note Sol 3.

 

cl 2-4La seconde cloche elle, date de 1880 et se prénomme Marie. Son joug en boiscl 2-3 présente un petit décrochement vers le bas au niveau de la couronne, comme pour vouloir sonner en super lancé, mais il nous semble que ce n’est pas assez prononcé pour en être vraiment. Au cerveau, nous trouvons une frise de festons ornée de fleurs, de paons et de cygnes. 3 filets ensuite et 2 lignes d’écritures commençant chacune par une petite croix. Ligne 1 : FONDUE EN 1880 SOUS L ADMINISTRATION DE M.M NOUVEAU MAIRE, & LAMELOISE RAVEY, ADJOINT & SAPEY AUGUSTE ETANT CURE DE CETTE PAROISSE, J AI ETE NOMMEE Ligne 2 : MARIE PAR MA MARRAINE DME VEUVE ETIENNE ROBERJOT ERNESTINE CLAUDINE CHARLIEUX DE MARTIGNY, & PAR MON PARRAIN MR PIERRE ANTOINE DUVERNE DE MESVERS. Nous trouvons cl 2-1ensuite 3 filets puis une frise de vigne sous laquelle est inscrit : JE ME NOMME MARIE. A l’Est, une grande croix avec Marie au pied. De chaque côté de la base de la croix est inscrit le nom du fondeur : PAINTANDRE FRERES ET FILS FONDEURS A VITRY (MARNE). La précision entre parenthèses est inscrite sur la cloche. Au bas de la robe, nous trouvons plusieurs représentations : Marie tenant l’enfant Jésus et donnant le chapelet à St Dominique ; 4 écussons de la vie de St Ignace, fondateur des jésuites. Un gros blason de l’ordre des jésuites (IHS) avec à l’intérieur l’inscription : COR JESU SACRATISSIMUM MISERERE NOBIS. Puis nous trouvons 5 filets et une frise de lauriers à la pince.

            La cloche est équipée pour la volée et le tintement. Ses dimensions sont les suivantes : (en cm) ; hauteur à l’axe : 86 ; hauteur au cerveau : 68 ; tangente pince /cerveau : 71 ; diamètre intérieur : 65 ; diamètre extérieur : 82 ; les épaisseurs aux zones intacte – de frappe : 5.5 – 5.2. Profil moyen-léger. Poids estimé à 350 kg. Note La 3.

 

            Nous pouvons donc passer à la troisième cloche du nom d’Amélie, fondue elle aussi par cl 3-3Paintandre de Vitry en 1880. Son joug en bois massif est quand à lui, clairementcl 3-1 monté pour sonner en super lancé. Les ferrures qui fixent le joug à la couronne son mixtes : plates et rondes. Il y a 4 filets au cerveau puis une frise de roses et enfin un bourrelet pris entre 2 frises juste au dessus des 2 lignes d’écriture. Chaque ligne commence par une petite croix. Ligne 1 : FONDUE EN 1880 SOUS L ADMINISTRATION DE M.M NOUVEAU, MAIRE & cl 3-2LAMELOISE RAVET ADJOINT ,& ME SAPEY AUGUSTE ETANT CURE DE CETTE PAROISSE Ligne 2 : J AI EU POUR PARRAIN MR MAURICE PIATON, INGENIEUR A LYON, & POUR MARRAINE DME VEUVE DESIRE LEMONIER ERNESTINE AMELIE NOEL DE LAMONIERE. Juste au dessous de cette dernière ligne, 3 filets et une frise de feuilles de chêne avec ses fruits. Juste au dessous, l’inscription : JE ME NOMME AMELIE. Au bas de la robe, à l’Ouest le Christ en croix, à l’Est la Sainte Famille, au Nord et au Sud, 2 saints que nous n’arrivons pas à identifier tellement les fientes de pigeons les cachent. De part et d’autre du pied de la croix, l’inscription du fondeur : PAINTANDRE FRERES ET FILS FONDEURS A VITRY LE FRANCOIS (MARNE). Suivent 4 filets, puis 2 filets à la pince et une frise de lauriers.

            La cloche est équipée pour la volée et le tintement. Ses dimensions sont les suivantes : (en cm) ; hauteur à l’axe : 84 ; hauteur au cerveau : 63 ; tangente pince /cerveau : 64 ; diamètre intérieur : 60 ; diamètre extérieur : 73 ; les épaisseurs aux zones intacte – de frappe : 4.9 – 4.7. Profil moyen-léger. Poids estimé à 280 kg. Note Si 3.

 

            Ces mesure prises, il est midi et nous regardons sonner l’angélus d’abord tinté 3x3 coups sur chaque cloche, puis la volée de la cloche 3 et nous redescendons.

Sonnerie de l'angélus de midi.

 

A noter : Ce n'est pas l'intégralité des rapports de visites qui est mise sur mon blog, mais bien un apperçu. Mes rapports sont gardés à titre d'archive et dans un but précis, et communiqués à la SFC et aux mairies et/ou paroisses qui m'ont fait la demande de visite.

Le but de ce blog est de sensibiliser le public à ce qui touche le clocher et les cloches. Il ne s'agit pas simplement d'objets servant à faire du bruit pour appeler les fidèles, mais ce sont des témoins de l'histoire à un moment précis et au cours du temps. Les cloches sont aussi de véritables instruments de musique.

Ce blog n'a pas vocation a inviter les personnes à monter dans les clochers de leur propre chef, ou bien en demandant aux institutions compétantes... L'accès aux clochers est généralement dangereux pour un non initié. 

Hébergé par Overblog