Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Le blog de l'Abbé Tof

Le blog de l'Abbé Tof

Les résultats des recherches campanographiques en Saône et Loire par l'Abbé Tof

Publié dans : #2 cloches

  eglise

Vidéo en bas de page

 

                Ce mardi 16 août 2011, nous nous trouvons devant l’église de Baudemont. Le clocher est en façade. Pour y accéder, nous empruntons un escalier à vis en pierre qui nous mène à un premier niveau, juste au dessus de l’entrée de l’église, puis une première puis une seconde échelle en bois nous conduisent jusqu’au beffroi. Souple sur points d’appuis, le beffroi est un bon état, avec des renforts en aciers en croisillons et quelques poutres ont été changées. Le plancher est correct. Le beffroi compte un seul niveau pour deux chambres. La cloche 1, qui est la plus grande, se trouve dans la seconde chambre, ce qui place la petite cloche (la n° 2) dans la première chambre.

Nous nous faufilons donc pour passer dans la seconde chambre et commencer l’étude de la première cloche.

 

cl1-1Cloche numéro 1. Ce qui nous interpelle en premier lieu sur cette cloche, c’est son joug. Il est en bois massif sur lequelcl1-2 sont fixés 2 contrepoids ronds légèrement surélevés. La sonnerie de l’angélus, quelques minutes plus tard, confirmera l’idée que nous nous faisons, à savoir que cette cloche est équipée pour sonner en rétro-grade. La couronne n’est pas décorée. Sous celle-ci, le plateau du cerveau à 5 filets, puis dès le début de la robe, 5 lignes d’écritures. Chaque ligne commence par une étoile et à la fin de chacune d’elles (sauf la dernière) une main indique le passage à la ligne suivante. Ligne 1 : L’AN 1858 J’AI ETE BENITE PAR Mr HENRI GILBERT ALEXANDRE THOMAS CURE DE LA CLAYETTE ASSISTE DE Mr JEAN. cl1-5Ligne 2 : MARIE MARTIN DESSERVANT LES COMMUNES DE BAUDEMONT ET VAREILLES. J AI EU POUR PARRAIN Mr AUGUSTIN. Ligne 3 : LACROIX DEPUTE DE L ARRONDISSEMENT DE CHAROLLES ET POUR MARRAINE MADAME JEANNE PIERRETTE RAMBOZ. Ligne 4 : EPOUSE DE Mr MAMMESSIER. J AI ETE FONDUE SOUS L ADMINISTRATION Mal DE Mr JACQUES MAMMESSIER MAIRE ET. Ligne 5 : Mr JEAN DELANGLE ADJOINT.  Sous les lignes, une frise de cl1-4festons avec des harpes et des coupes de fruits. Viennent ensuite 4 représentations : Nord, Saint Michel ; Sud, un évêque ; Est, la Vierge à l’Enfant ; Ouest, le Christ en croix sur un promontoire. Au pied de la croix est inscrit le nom du fondeur : J.A. BAUDOUIN FONDEUR A MACON. Au bas de la robe, 3 séries de 3 filets, puis de même à la pince.

                La cloche n’est pas fêlée ni tournée mais elle présente quelques ébréchures à la pince dont une assez importante à l’Ouest, sous la croix. Le battant matricé est relié à la béliècl1-3re de la cloche par un baudrier à chape métal-cuire dont il manque un boulon de serrage, ce qui en fait, selon nous, un battant dangereux car il ne tient que par 1 boulon. La cloche est équipée d’un moteur et d’une roue de volée ainsi que d’un tintement électromécanique.

                Ses dimensions sont les suivantes (en centimètres) : Hauteur à l’axe : 88, au cerveau : 77. Diamètre extérieur : 97, intérieur : 77. Epaisseur du bord à l’anneau de frappe en zone intacte : 6.6, à la zone de frappe : 6.5. Estimation du poids : 540 kg. Estimation de la note : Sol.

 

cl2-1Passons maintenant à la seconde cloche, dans la première chambre. Cette cloche de 1885 porte le nom de Marie-Emilie. Son joug en bois, ainsi que les ferrures de fixation et les roulements à paliers ; les moteurs de tintement et de volée ; tous ces équipements sont neufs. La couronne est ornée de feuilles. Le cerveau est décoré de feuilles d’acanthes puis une frise de perle chapote la première des 5 lignes d’écritures dont la première commence par une croix. Ligne 1 : VOX DOMINI IN VIRTUTE VOX DOMINI IN MAGNIFICIENTIA PS XXVIII. Ligne 2 : JE M APPELLE MARIE EMILIE. ON ME DOIT A LA MAGNIFICIENCE DE MON PARRAIN ET DE MA MARRAINE. Ligne 3 : PARRAIN Mr EMILE VADON MAIRE DE BAUDEMONT . MARRAINE Melle MARIE MAMMISSIER PROPre A BAUDEMONT. Ligne 4 : PAROISSE DE BEAUDEMONT. CURE Mr L ABBE JEAN MARIE LAMURE. Ligne 5 : FONDUE Acl2-2 LYON EN MDCCCLXXXV PAR O RENAUD FOND PONT. Suivent ensuite 3 frises : une alternant des épis et des perles, une faite de feuilles d’oliviers, avec leurs olives, et une de motifs architecturaux. Au milieu de la robe, une croix à l’Est et une autre à l’Ouest. Au bas de la robe, au Nord, Saint Jean sous lequel est inscrit : SANCTUS IOHANNES ; à l’Est la Vierge à l’Enfant sous laquelle l’inscription : STELLA MATUTINA. A l’Ouest, le Christ en Gloire sous lequel : VENITE ADE cl2-3MES OMNES et au Sud, Saint Joseph et l’enfant Jésus sur l’inscription : SANCTUS IOSEPH. Au bas, juste au dessus de la pince, nous trouvons une frise de feuilles de chêne avec des glands. Marie-Emilie est en bon état. Elle ne compte que quelques ébréchures à la pince et porte les trace à l’intérieur d’un battant qui jadis devait flotter c’est à dire qu’il avait une trajectoire en 8, au lieu d’avoir une trajectoire droite pendant la volée. Ceci laisse des traces plus ou moins régulières à l’anneau de frappe, autour de la zone de frappe actuelle. Cette remarque est également valable et d’actualité pour la grande cloche. Le battant présente un petit trou à la base de la chasse, afin d’y faire passer la corde qui devait servir à tinter, avant que le marteau électrique ne fasse son apparition.

                Ses dimensions sont les suivantes (en centimètres) : Hauteur à l’axe : 77, au cerveau : 65. Diamètre extérieur : 80, intérieur : 64. Epaisseur du bord à l’anneau de frappe en zone intacte : 5.5, à la zone de frappe : 5. Estimation du poids : 300 kg. Estimation de la note : Si.

 

                Après cette visite, nous écoutons et regardons sonner l’angélus, tinté sur la petite cloche, et volé sur la grande. Il apparaît, comme écrit plus haut, que le battant de la grande cloche flotte et frappe la cloche non pas en un point fixe, mais effectue des petits rebonds, qui se voient et s’entendent légèrement par moments. De plus, il nous semble que l’angle de volée est trop important. Le réduire limiterait les rebonds et réduirait les efforts dans le beffroi.

 

Voici la vidéo :

A noter : Ce n'est pas l'intégralité des rapports de visites qui est mise sur mon blog, mais bien un apperçu. Mes rapports sont gardés à titre d'archive et dans un but précis, et communiqués à la SFC et aux mairies et/ou paroisses qui m'ont fait la demande de visite.

Le but de ce blog est de sensibiliser le public à ce qui touche le clocher et les cloches. Il ne s'agit pas simplement d'objets servant à faire du bruit pour appeler les fidèles, mais ce sont des témoins de l'histoire à un moment précis et au cours du temps. Les cloches sont aussi de véritables instruments de musique.

Ce blog n'a pas vocation a inviter les personnes à monter dans les clochers de leur propre chef, ou bien en demandant aux institutions compétantes... L'accès aux clochers est généralement dangereux pour un non initié. 

Hébergé par Overblog