Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Le blog de l'Abbé Tof

Le blog de l'Abbé Tof

Les résultats des recherches campanographiques en Saône et Loire par l'Abbé Tof

Publié dans : #2 cloches

Le 26 août 2010

Sampigny-les-Marranges 0921

La jolie petite église de Sampigny les Marranges fait partie des églises de la paroisse St Martin des trois Croix dont le centre est à Chagny.

 

            Le clocher de cette église sous le vocable de St Martin, à la particularité d’être entièrement en bois. Chaque face, percée de larges baies portant les abat-sons des cloches, est couverte d'un bardage en tavaillons (sorte de tuiles en bois) comme on en trouve en région de montagne comme la Savoie ou le Jura plus proche. Il se termine par une courte pyramide surmontée d'une croix de fer (en italique : emprunté à la fiche église de la Pastorale du Tourisme).

           Sampigny-les-Marranges 0922 Pour accéder au clocher il faut passer par l’extérieur, en gravissant un petit escalier extérieur en fer menant sur une plate forme également en acier. La porte en bois donne dans les combles, à la base du clocher. Nous accédons au beffroi par une échelle en bois. L’état est moyen mais pas vraiment préoccupant (il s'agit surtout de la propreté des lieux). Si l’église est bien orientée (Ouest Est), le beffroi en revanche n’est pas dans le sens conventionnel (en général le beffroi est posé de façon à ce que les cloches se balancent dans l’axe d’orientation de l’église c’est à dire Est Ouest. Ici, le beffroi est posé de façon à ce que les cloches se balancent dans le sens Nord Sud), mais cela n’a pas vraiment d’importance sur le plan architectural.

            Le beffroi est composé d’un étage à trois chambres et il est habité par 2 cloches la chambre du milieu est vide.

 

Sampigny-les-Marranges 0923  Nous entrons donc par la chambre de la grosse cloche, à l’Ouest. Elle s’appelle Marie Bernadette. Elle n’est pas très ancienne car elle date de 1958. Elle remplace probablement une cloche plus ancienne mais nous n’en avons aucune trace. Robert et Jean Bollé sont ses fondeurs (fonderie de cloche Bollé encore en activité près d’Orléans). Son joug est en bois. La couronne est ornée de feuilles d’acanthe puis au cerveau, 2 filets et une frise de feuilles de vigne. En dessous, 4 lignes d’écriture. Elles commencent au nord et la première est marquée d’une croix au début : ligne 1 : JE M’APPELLESampigny-les-Marranges 0928 MARIE BERNADETTE ; EN SOUVENIR DU CENTENAIRE DES APPARITIONS DE LOURDES. Ligne 2 : BAPTISEE EN 1958 A SAMPIGNY PAR S.EXS Mgr LUCIEN SIDOINE LEBRUN EVEQUE D’AUTUN, S.S PIE XII ETANT PAPE Mr HENRI. Ligne 3 : LAVIROTTE MAIRE ET Mr L’ABBE FRANCOIS AUPELLE, CURE DE LA PAROISSE, J’AI EU POUR PARRAIN Mr GEORGES LORANCE. Ligne 4 : ET POUR MARRAINE MME ALICE MOROT – GAUDRY – COMMEAU. Le texte est souligné par une frise de motifs architecturaux fleuris.

            4 représentations aux 4 points cardinaux : au Nord une station du chemin de croix ; au Sud la vierge Marie avec en dessous un encart indiquant : « Magnificat Anima Mea Sampigny-les-Marranges 0925Dominum » ; à l’Ouest le Sacré Cœur de Marie et à l’Est le Sacré Cœur de Jésus. En dessous, entre 4 filets (2x2) nous trouvons une frise de feuilles de chêne avec des glands et en dessous, 8 croix de consécration. A la pince, entre 2 filets, la griffe du fondeur : Robert et Jean Bollé fondeur de cloches à Orléans.

            La cloche est en bon état (ni ébréchée ni tournée). Son battant en acier matricé tombe bien et est fixé au cerveau de la cloche par une bélière et un baudrier chape métal-cuire d’origine. Elle est équipée (par l’entreprise Plaire) d’une roue de volée et d’un moteur de volée ainsi qu’un tintement électromagnétique. Ses dimensions sont les suivantes : Hauteur au cerveau : 65cm, à l’axe : 88cm. Diamètre intérieur : 63cm, diamètre extérieur : 79cm. Epaisseur du bord : 5,8cm, à la zone de frappe : 5,3cm. Note Do 3. Poids estimé (et selon archives) : 320kg.

 

Sampigny-les-Marranges 0929   La petite cloche se trouve dans la troisième chambre, à l’Est. C’est une cloche à tête plate, c’est à dire sans couronne. Elle est fixée à un joug en acier, lui même fixé dans le beffroi, ce qui veut dire que cette cloche est fixe. Elle ne porte aucune mention de fondeur ni de date ni de décor. Elle sonne simplement les heures et les demis à l'aide d'un tintement électromagnétique. En très bon état (elle ne doit pas être bien vieille) ses dimensions sont les suivantes : Hauteur : 40cm ; diamètre extérieur 44cm, intérieur 34 cm ; épaisseur du bord : 3,4cm. Note La 4. Poids estimé : 45kg.

 

            Après avoir pris toutes les mesures et enregistré la volée de Marie Bernadette, nous redescendons.

 

 

 

 

 

Voir la volée de la cloche Marie Bernadette :

A noter : Ce n'est pas l'intégralité des rapports de visites qui est mise sur mon blog, mais bien un apperçu. Mes rapports sont gardés à titre d'archive et dans un but précis, et communiqués à la SFC et aux mairies et/ou paroisses qui m'ont fait la demande de visite.

Le but de ce blog est de sensibiliser le public à ce qui touche le clocher et les cloches. Il ne s'agit pas simplement d'objets servant à faire du bruit pour appeler les fidèles, mais ce sont des témoins de l'histoire à un moment précis et au cours du temps. Les cloches sont aussi de véritables instruments de musique.

Ce blog n'a pas vocation a inviter les personnes à monter dans les clochers de leur propre chef, ou bien en demandant aux institutions compétantes... L'accès aux clochers est généralement dangereux pour un non initié. 

Hébergé par Overblog