Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Le blog de l'Abbé Tof

Le blog de l'Abbé Tof

Les résultats des recherches campanographiques en Saône et Loire par l'Abbé Tof

Publié dans : #2 cloches, #acier

église

            Si Tournus est connue pour son abbaye, que nous avons déjà visitée, Il ne faut pas oublier qu’une autre église, plus petite, existe à Tournus. Ste Madeleine fût certainement l’église paroissiale de Tournus quand l’abbaye était en activité.

            Le vendredi 27 août 2010, nous nous rendions donc dans le fond de la nef, à gauche, devant une petite porte. Pour monter dans le beffroi, c’est assez difficile, voir dangereux. Il faut d’abord monter par un escalier en colimaçon en pierres qui nous mène dans les combles, au dessus de la nef gauche. A cet endroit, nous prenons sur notre gauche pour aller au bout du couloir. Là, une échelle nous monte au niveau des comble au dessus de la grande nef, via un passage bas de plafond que nous prenons à croupis. Au bout de ce passage, donc, nous sommes sous le toit, au dessus de la nef. Pour accéder au clocher, il faut ouvrir une lucarne du toit et monter sur celui-ci. C’est là que c’est dangereux. Il y a 2 mètres à faire sur le toit pour atteindre les 3 barreaux d’échelle fixés dans le mur menant à l’ouverture au bas du clocher. En entrant dans celui-ci, nous sommes saisis par l’odeur nauséabonde due aux pigeons qui sont restés coincés dans le beffroi. De plus, si la structure du beffroi est correcte, l’état de propreté laisse à désirer, mais passons. Il y a 2 cloches dans ce clocher. Une en bronze, une en acier. La sonnerie en volée des 2 cloches nous montrera qu’il n’est pas forcément bon de mélanger ces 2 types de cloches car si la grosse cloche en bronze donnera un son moelleux, la seconde en acier donnera un son plus sec, plus fort et un peu moins harmonieux. Le beffroi est composé de 4 chambres réparties comme suite : 2 au premier niveau, 2 au second. Les cloches sont au premier niveau. Au second, les trace d’emplacement de 2 cloches aujourd’hui disparues. Si L’église est orientée Est - Ouest, les cloches, se balancent dans le sens Nord-Sud, grosso-modo dans l’axe de la Saône. Ceci étant signalé, nous pouvons commencer l’étude des cloches.

 

cloche1La première cloche (la note la plus basse) se situe dans la seconde chambre, à l’Est. Elle ne porte pas de nom et date de 1862. Elle est l’œuvre de Gédéon Morel à Lyon, qui a équipé en cloches bon nombre d’églises de Saône et Loire. Elle est donc en bronze. Son joug en bois massif tient la cloche au moyen de ferrures accrochées à la couronne à 6 anses de la cloche. Au cerveau, un large frise de feuilles de palmes retombant au dessus des 5 lignes d’écritures. Elles commencent au Nord et la première est marquée par une croix. Ligne 1 : SIT NOMEN DOMINE BENEDICTUM – MDCCCXLVII Ligne 2 : MAIRE DE TOURNUS  Mr Ls Fd LATAUD MEDECIN MEMBRE DU CONSEIL GaL DE Saone et Lre Ligne 3 : PARRAIN Mr Prre MOINE Negt MEMBRE DU CONSEIL DE FABRIQUE DE LA PAROISSE DE Ligne 4 : LA MADELEINE DE TOURNUS Ligne 5 : MARRAINE Mme Mie Jhine BOUVET EPOUSE DE Mr BOUVET NECt . Viennent ensuite 3 frises successives : 2 frises de perles et au milieu, une frise de feuilles de lauriers. Au dessous de ces frises, 4 représentations : au Nord : la Vierge à l’enfant, à l’Ouest : Saint Valérien, au Sud : Christ Bénissant et  à l’Est Sainte Madeleine et au bas de la robe, juste sous ces représentations est inscrit : au Nord : le nom du fondeur, à l’Ouest « Saint Valérien priez pour nous », à l’Est « Sainte Madeleine priez pour nous ». Puis enfin, 3 filets à la pince.

            La cloche est équipée de 2 moteurs de tintements électromécaniques, mais un seul est en activité. Celui-ci d’ailleurs sonne les heures et les demi-heures très faiblement, pour ne pas déranger les riverains. Un moteur de volée rotatif à chaînes,  pour le lancé franc et un battant matricé attaché à la boucle du cœur de la cloche par un baudrier à chape métal-cuire. La cloche est en bon état, ni ébréchée, ni fêlée, ni tournée. Sa hauteur est de 86 cm pour un diamètre extérieur de 103cm. L’épaisseur du bord à la zone intacte : 6,6 cm, et à la zone de frappe 6,5cm. Poids estimé à 530 kg, Note Fa 3.

 

cloche2aLa seconde cloche, en acier donc, se trouve dans la première chambre. Elle aussi datée de 1862 et elle aussi, ne portant pas le nom de baptême. Elle est équipée d’un joug massif en bois. Comme la plupart des cloches en acier des Aciéries d’Unieux à cette époque, la cloche est peu décorée. Elle porte une frise de feuilles de chêne au cerveau. Au Sud, dans toute sa hauteur, le nom du fondeur et la date : Aciéries d’Unieux, Jacob Holtzer et Cie, 1862. Au Nord, un Christ en crois en dessous duquel sont inscrites les initiales suivantes : D.P.P.R.D.T. 3 filets au bas de la robe et une frise de feuilles de chêne à la pince. cloche2b

            Equipée comme la précédente pour la volée en lancé franc et pour le tintement (elle n’a toutefois qu’un seul moteur de tintement), elle n’a ni ébréchure, ni de fêlure, ni été tournée. 81cm de hauteur pour 108 cm de largeur. 6,2 cm au bord à la zone intacte contre 5,8 cm à la zone de frappe. Nous n’avons pas estimé son poids étant donné que la densité de l’acier et différente de celle du bronze, que nous connaissons mieux. Sa note et un La 3.

 

            Ces relevés effectués, nous filmons la volée des 2 cloches puis redescendons rapidement car la pluie commence à tomber et il ne faudrait pas que nous glissions sur le toit.

 

            Merci à la paroisse représentée par Mr Jacques Picard qui nous a accompagnés.

 

 Volée des 2 cloches :

A noter : Ce n'est pas l'intégralité des rapports de visites qui est mise sur mon blog, mais bien un apperçu. Mes rapports sont gardés à titre d'archive et dans un but précis, et communiqués à la SFC et aux mairies et/ou paroisses qui m'ont fait la demande de visite.

Le but de ce blog est de sensibiliser le public à ce qui touche le clocher et les cloches. Il ne s'agit pas simplement d'objets servant à faire du bruit pour appeler les fidèles, mais ce sont des témoins de l'histoire à un moment précis et au cours du temps. Les cloches sont aussi de véritables instruments de musique.

Ce blog n'a pas vocation a inviter les personnes à monter dans les clochers de leur propre chef, ou bien en demandant aux institutions compétantes... L'accès aux clochers est généralement dangereux pour un non initié. 

Hébergé par Overblog