Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Le blog de l'Abbé Tof

Le blog de l'Abbé Tof

Les résultats des recherches campanographiques en Saône et Loire par l'Abbé Tof

Publié dans : #bourdon, #3 cloches

Chalon-St-Vincent 4945

Vidéo en bas de page

En ce samedi 28 Novembre 2009 nous avons le privilège de pouvoir accéder aux clochers de l’ancienne cathédrale Saint Vincent. L’origine de cette cathédrale daterait du 4è ou 5è siècle mais l’édifice tel que nous connaissons date du début du 11è siècle. Notons également qu’elle est classée aux monuments historiques depuis 1903. D’importants travaux de restauration ont étés faits ces dernières années notamment le nettoyage des façades et clochers et la restauration de la grande porte.

Chalon-St-Vincent 4934 Les clefs nous sont confiées par un prêtre de la paroisse qui nous mène jusqu'à l’accès se trouvant sur le collatéral gauche juste vers l’entrée, devant nous se dresse une porte en fer forgé qui débouche sur un escalier à colimaçon en pierre nous élevant de quelques mères jusqu'à une porte en bois. Changeons de clefs pour ouvrir cette porte qui nous mène dans la tour Nord, où nous empruntons un escalier à paliers en pierre fixé sur les côtés de la maçonnerie. Les tours des clochers mesurant 42 mètres notre ascension se révèle assez rapide et aisée. A mi-chemin nous trouvons la porte qui donne accès à la terrasse de la façade qui relie les deux tours entres-elles mais nous y reviendrons plus tard, notre impatience de faire connaissance avec les cloches nous presse. Nous continuons l’ascension. En levant la tête nous commençons d’apercevoir la « bête » à travers les planches écartées, elle a l’air magnifique !. Nous aboutissons sur un palier en pierre, au bout de celui-ci une échelle en bois nous monte jusqu’au plancher du beffroi et là c’est l’extase complète. Nous sommes époustouflés par la beauté de cette œuvre d’art.

 Chalon-St-Vincent 0400

La tour Nord

 

Le beffroi est en chêne massif et comporte de nombreux renforts, les arbalétriers aux nombres de 4 sont doublés, ce qui devait s’avérer utile lorsque le bourdon sonnait à la volée. C’est un beffroi souple sur points d’appuis. Malgré un bon état général nous remarquons qu’une des poutres maîtresse est très vermoulue et que le plancher est quasi-inexistant, seules quelques planches sont fixées. Au dessus du beffroi se trouvent les poignées en fer ancrées dans le bois qui servaient de barres de maintien lorsque la volée était sonnée au pied. Il reste une belle hauteur jusqu'à la terrasse de la tour, l’accès se fait via des escaliers en bois et des échelles droites fixées au parois mais la qualité du chemin, le manque d’assurance et notre bonne conscience nous dictent de rester au niveau du beffroi. Les grillages fixés aux abats-sons laissent un intérieur de clocher très propre, aucunes fientes ne recouvrant la cloche, notre étude peut commencer.

Chalon-St-Vincent 0437Le bourdon, fondu par G MOREL  en 1853 est placé au centre du clocher où il prend quasiment toute la place, laissant juste l’espace qu’il faut à ses mouvement lors de la volée. Ses 5.200 kg ( estimés) sont accrochés au beffroi par un joug cintré en acier soudé. . La couronne est fixée au joug par des ferrures rondes, une cale en bois faisant office de tampon entre celle-ci et le bas du joug afin d’absorber les chocs et les risques de casses lors des mouvements. La volée en lancé franc ne sonne plus malgré la présence d’un moteur rotatif à roue. Le tintement est assuré lui par un moteur électromécanique placé en extérieur qui fonctionne toujours.

Passons maintenant à la description de la cloche. Chalon-St-Vincent 4791La couronne est composée de 6 anses décorées représentant des anges. Au cerveau, une large frise de palmes et de festons en gros reliefs, puis une frise de perles et  8 lignes d’écritures séparées en 4 blocs par 4 représentations. Les lignes commencent à l’Est par une rosace et une croix de consécration :

1 – VOX DOMINI / IN MAGNIFICENTIA / JE M’APPELLE / JEANNE HENRIETTE

2 –BENITE PAR Mgr / F.G.M.F DE MARGUERIE / EVEQUE D’AUTUN / PARRAIN  Mr LE GENral

3 – BARON BRUNET DENON / COMMANDEUR DE LA / LEG DHON DEPUTE AU / CORPS LEGISLATIF ET

4 – MEMBRE DU CONSEIL / Gal DU DEPt / DE SAONE ET LOIRE / MARRAINE     Mme LA VICtesse DE

5 – VERNIETTE DE LAMOTTE / NEE HENRte Jnne NODOT / MEMBRE DE LA FABRIQUE DE St VINCENT

6 – DE CHALON SUR SAONE / M M  PH bert BOURDON / CAMERIER DE SS PIE IX / CHAN HON D AUTUN

7 – ET CURE DE St VINCENT / C L SERMES PRETRE / J H NODOT F S PAGE / L.JH SAUVAGE E. GAUTHEY

 8 – F. DE . MORTIERE H BATAULT / CAMA PACCARD / MAIRE DE CHALON / L DE CISSEY / CH LACROIX * MDCCCLIII.

Les 4 représentations étant les suivantes : Est : Jésus bénissant avec le globe, Chalon-St-Vincent 4834Nord : Pie IX, Ouest : la Sainte Vierge et au Sud : l’insigne du cardinal. Ensuite on trouve une large frise avec le Chrisme à l’Est et un symbole marial à l’Ouest puis les éffigies des 12 apôtres encadrées : S Petrus, S Jacob .min, S Juda Tade, S Barthol, S Matthaeus, S Mathias, S Iohan .evan, S Thomas, S Simon, S Phillipus, S Iacce. Mai, S Andralas.

 A mi-hauteur de la robe on retrouve 4 médaillons : Est : S Vincent, Nord : armoiries, Ouest : St Marcel, Sud : armoiries du baron Brunet-Denon.

La robe est ornée de nombreuses croix grecques, au bas de celle-ci le tétramorphe puis un filet et une frise de palmes épaisse qui descend jusqu'à la pince.

 A l’Est sur la frise de palmes est inscrit le nom du fondeur : G.MOREL FVND CAMP LVGDVNI et en dessous : SVI  ERO  XVREIN  RGANAH  SEPT.

            Le battant est forgé main, attaché après la bélière par une chape en métal et cuir. La bélière est un U en acier assez épais. La zone de frappe est bien marquée. Nous terminerons nos relevés par les dimensions : Hauteur à l’axe / au cerveau : 1.65m / 1.60m ; diamètres intérieur / extérieur : 1.63m / 1.96m ; épaisseur du bord de la pince en zone intacte / en zone de frappe : 0.25m / 0.23m ( ces derniers chiffres étant approximatifs par faute de matériel approprié ). Afin de découvrir sa note nous actionnons manuellement le battant au contact de la pince, ce qui n’est pas une mince affaire vu la taille de celui-ci. Lorsque les deux parties entrent en contact nos oreilles s’émerveillent quant au son délivré, grave et puissant : Le bourdon donne un Sol #. Nous réitérons la frappe avant de redescendre, un pur moment de bonheur…

 

La Tour SudChalon-St-Vincent 0402

 

            Nous nous retrouvons à nouveau à mi hauteur devant cette porte qui donne sur la terrasse reliant les deux tours. Le temps de trouver la bonne clefs et nous passons le pas de la porte pour découvrir une vue des plus agréable : la place Saint Vincent vue d’en haut !. Nous pouvons alors admirer les maisons aux colombages nombreux, les commerces…nous traversons et nous trouvons face à une autre porte qui n’est pas fermée à clefs. De grands escaliers en pierre à paliers comme l’autre tour nous attendent, l’ascension étant la même. Le passage pour accéder au beffroi est plus large et plus aisé que celui du bourdon, nous nous trouvons à la même hauteur que la cloche présente à ce niveau. L’Angélus étant sur le point de sonner, nous nous tenons à l’écart pour plus de sécurité. Une fois la sonnerie effectuée, nous pouvons commencer. La tour Sud nous présente un beffroi en chêne massif s’élevant sur deux étages. Une seule chambre par étage, et une seule cloche par chambre, donc deux cloches dans cette tour. Nous commençons l’étude de la première.

 Chalon-St-Vincent 0459

            Cette cloche sans nom, fondue en 1809 par G MOREL, est fixée au beffroi par un joug droit en métal, ses 1350 kg estimés étant reliés à ce dernier par des ferrures rondes. Elle n’a pas été tournée, ne présente pas de fêlures mais quelques ébréchures à la pince. Le battant matricé est relié à la bélière par une chape métal / cuir.

 La couronne est composée de 6 anses décorées d’écailles de poisson. On trouve au cerveau une frise de palmes et un filet de perles puis les 6 lignes d’écritures :

1 - + CONFRERIE DU ST SACREMENT DE ST VINCENT DE CHALON S SAONE

2 – BENITE PAR Mgr F.M.G.F. DE MARGUERYE EVEQUE D AUTUN CHALON MACON

3 – PARRAIN Mr Jques Emle BERTHIER SECRETAIRE DE LA CONFRERIE

4 – MARRAINE Mme ANNE VIRGnie VIOLOT NEE GUILLEMIN

5 – Mr ELIE Bt GARDETTE CHAN HON D AUTUN PROVICAIRE CURE DE St VINCENT PRIEUR . Mr Jm ADENOT TRESORIER . Mr JEAN BERTHIER

6 – SECRETAIRE MM Jques RINDER ET Bt RAYMOND AUDITEUR AUX COMPTES .  MDCCCIX

En dessous de ces lignes, une frise de feuilles de vignes précède 4 écussons placés aux points cardinaux. Au Nord : 2 anges, à l’Est : le Bon Pasteur, au Sud : Saint Joseph et à l’Ouest Marie. Sous l’écusson des Anges on peut lire l’inscription suivante : : IN CONCPECTA ANGEL ORUM PSALAM TIBI PS CXXXVII, et sous Saint Joseph : JOSEPHE ORA PRO NOBIS (inscription presque illisible à cause de l’ancien tintement), et enfin 4 filets à la pince avec la griffe du fondeur : G MOREL A LYON.

            La cloche est équipée d’une moteur rotatif relié à une roue qui permet la volée en lancé franc. Le tintement est exécuté par un moteur électromécanique placé en extérieur qui à été déplacé. En effet, quand on observe la cloche on voit que l’ancienne zone de frappe était un peu trop haute, effaçant de la sorte les inscriptions au bas de la robe. Le moteur à donc été rabaissé.

            Ses dimensions sont les suivantes : hauteur à l’axe / au cerveau : 1.28m / 1.08 ; diamètre intérieur / extérieur : 1.08m / 1.30m ; épaisseur à la zone de frappe en zone intacte / en zone de frappe : 0.085m / 0.084m. Nous actionnons à présent le battant pour faire tinter et elle nous délivre sa note : le Ré.

           

Maintenant il nous faut passer entre les fiches du beffroi ( les fiches étant les morceaux de bois en forme de croisillons qui renforcent l’ensemble ) pour accéder à l’escalier qui nous monte au second niveau. L’escalier est coincé entre le beffroi et les abats-sons, étroit et très pentu. Une fois au sommet du beffroi nous constatons que quelques poutres sont vermoules, mais rien d’affolant. On trouve également un peu plus haut toute une série d’escaliers en bois qui mènent à la terrasse de la tour. Malheureusement pour nous une partie de l’escalier, basculante pour éviter l’encombrement, est relevée et fixée au dessus de nos têtes, nous empêchant l’accès… dommage ! Revenons à nos moutons.

            Cette dernière cloche, fondue par G MOREL en 1860, pesant environ 560 kg, est placée au centre de la chambre. Elle est difficilement accessible car suspendue dans le vide à quelques mètres de hauteur, ce qui va rendre notre étude plus compliquée. Elle sonne toujours la volée à l’aide d’un moteur rotatif relié à une roue, en lancé franc. Le tintement s’effectue avec un moteur électromécanique  placé en extérieur, mais celui ci semble hors d’usage. En nous penchant un peu, on peut déduire en voyant les nombreux sillons marqués à l’intérieur que la cloche a été accordée. Sur la robe le bronze semble « s’écailler » un peu partout.

            La cloche est reliée au beffroi par un joug droit en métal, la couronne fixée par des ferrures rondes. Les 6 anses de cette dernière sont décorées de feuilles. On trouve au cerveau une grosse frise de palmes puis une frise de perles. Ensuite apparaissent les 6 lignes d’écritures que nous ne pourrons pas déchiffrer faute d’accès. Nous pouvons apercevoir une frise de lauriers entre deux frises de perles au milieu de la robe. 4 écussons se présentent à nous : à l’Est : Marie immaculée ; à l’Ouest :  Jésus Christ ; au Nord : Saint Laurent sous lequel est inscrit ST LAURENT PRIEZ POUR NOUS et au Sud il nous est impossible d’y accéder. A la pince nous trouvons la griffe du fondeur G MOREL A LYON inscrite entre 2 filets.

            Ses dimensions sont les suivantes : hauteur à l’axe / au cerveau : 0.94m / 0.83m ; diamètre intérieur / extérieur : -- / 0.98m ; épaisseur du bord à la zone intacte / à la zone de frappe : 0.065m / 0.062m. Nous actionnons le battant pour le frapper contre la cloche ( ce qui se révèle acrobatique ) et nous pouvons lui attribuer sa note : SOL #.

 

           Chalon-St-Vincent 4925 Nos relevés étant terminés, nous redescendons en faisant une petite halte pour contempler encore une fois la vue depuis la terrasse de la façade…

 

 

 

La volée del'Angelus

A noter : Ce n'est pas l'intégralité des rapports de visites qui est mise sur mon blog, mais bien un apperçu. Mes rapports sont gardés à titre d'archive et dans un but précis, et communiqués à la SFC et aux mairies et/ou paroisses qui m'ont fait la demande de visite.

Le but de ce blog est de sensibiliser le public à ce qui touche le clocher et les cloches. Il ne s'agit pas simplement d'objets servant à faire du bruit pour appeler les fidèles, mais ce sont des témoins de l'histoire à un moment précis et au cours du temps. Les cloches sont aussi de véritables instruments de musique.

Ce blog n'a pas vocation a inviter les personnes à monter dans les clochers de leur propre chef, ou bien en demandant aux institutions compétantes... L'accès aux clochers est généralement dangereux pour un non initié. 

Hébergé par Overblog