Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Le blog de l'Abbé Tof

Le blog de l'Abbé Tof

Les résultats des recherches campanographiques en Saône et Loire par l'Abbé Tof

Publié dans : #4 cloches

t 43751 CORPEAU
         Le 5 décembre 2009, nous voici devant l’église de Corpeau dans le département de la Côte d’Or, mais dépendante de la paroisse St Martin des trois Croix dont le siège est à Chagny (71). Aspect étonnant de ce clocher à première vue, la haute flèche en pierre ajourée donne une impression de légèreté à l’ensemble dont la croix culmine tout de même à 35 mètres de haut.Corpeau dessin clocher

On accède au clocher en entrant dans l’église. Nous franchissons d’abord le porche puis entrons dans le fond de la nef. A droite, une porte donne sur un escalier à vis en pierre qui nous élève à la hauteur de la tribune. A l’intérieur de celle-ci, nous pouvons voir, accroché au mur, le reste d’un ancien clavier de carillon pour les 4 cloches. Nous empruntons à nouveau un escalier à vis en bois cette fois ci, qui nous mène au dessus de la tribune, juste sous le beffroi. Pour accéder à ce dernier, une échelle en bois. Nous arrivons par le plancher de la première chambre qui ne comporte pas de cloches. Cette chambre n’en a probablement d’ailleurs jamais abrité. Elle est plus un dégagement pour accéder au beffroi qui compte donc 5 chambres, pour 4 cloches. Au premier niveau, cette chambre dans laquelle nous somme, sans cloches, à côté de laquelle la seconde chambre, qui abrite une cloche (la cloche n° 2). Au second niveau, deux cloches, chacune dans sa chambre tandis qu’au troisième niveau, une seule chambre centrale pour une seule cloche. Cette dernière chambre est assez difficile d’accès à cause de l’étroitesse des lieux. Le beffroi est souple, sur points d’appuies à sa base seulement pour permettre le jeu nécessaire lors des volées et épargner la maçonnerie. Les ouvertures à abat-sons se situent au niveau de la cinquième chambre, la plus haute. Des grillages sensés protéger des volatiles ont été arrachés par le vent probablement, et certainement par le battant de la cloche de la 5° chambre lors de sa volée (c’est ce que nous constaterons sur la vidéo). De ce fait, le beffroi est sale de fientes de pigeons et d’oiseaux morts.

Le décor planté, commençons l’étude des cloches.

 

          La première cloche, la plus grosse, se situe dans la chambre 5, tout en haut du beffroi. cloche1Son nom est Marie Eusèbe et elle pèse environ 850 kilos. A son joug droit métallique est fixée la couronne non décorée de la cloche. Au cerveau, une frise de lauriers, puis au dessous, 5 lignes d’écritures réparties en deux parties comme suit : Au Sud : -1- J AI EU POUR PARRAIN Mr EUSEBE SERVANGE PROPRIETAIRE A CORPEAU –2- ET POUR MARRAINE Mme MARIE GERMAIN SON EPOUSE.  –3- MEMBRES DU CONSEIL DE FABRIQUE  -4- M.M.EUSEBE SERVANGE, PRESIDENT. Fr. JULES PERRIN, CURE .J.Bte PETEUIL,MAIRE –5-  JEAN NICOT, FRANCOIS ROLLET, J.Bte LECHENAULT, JOSEPH CHAMBARD. Puis au Nord : -1- AN DE GRACE 1890 S.S.LEON XIII PAPE –2- DON  FAIT A LA FABRIQUE DE CORPEAU, PAR HONORABLE EUSEBE SERVANGE – 3- ET DAME MARIE GERMAIN SON EPOUSE INSIGNE BIENFAITEUR DE L EGLISE – 4- MARIE EUSEBE – 5- J AI ETE BENITE LE 17 FEVRIER PAR Mr L ABBE MARIOTTE CURE DOYEN DE NOLAY

Nous pouvons donc dater la cloche de 1890. Juste au dessous des lignes, une frise de perles sous laquelle une frise de festons. A mi-hauteur de la robe, 3 représentations : à l’EST, la Ste Vierge portant l’enfant Jésus, à l’OUEST, un évêque qu’il nous est impossible d’identifier vu la saleté de la cloche et le peu de détails de la sculpture, au NORD, le Christ en croix. Le nom du fondeur est inscrit au SUD : Paul et Ch DROUOT à Douai (Nord). Au bas de la robe, une frise de rinceaux et 3 filets à la pince. La cloche présente une grosse ébréchure, de la taille d’une main, à la pince, côté sud sans pour autant que cela joue beaucoup sur la qualité sonore de la cloche pour le moment. Le battant forgé est accroché dans la cloche à la bélière par un baudrier à chape métal-cuire. Outre l’ébréchure précédemment évoquée, la cloche n’est pas fêlée et n’a jamais été tournée.

Ses dimensions sont les suivantes (en centimètres): Hauteur à l’axe : 113, au cerveau : 99, diamètre intérieur : 96, extérieur : 116. Epaisseur du bord à la zone intacte : 7.8, à la zone de frappe : 7.6. Note Mi. Elle est équipée d’une roue de volée reliée par chaine à un moteur. Son tintement est électromagnétique.

 

La seconde cloche se situe au premier niveau, c’est à dire dans la seconde chambre, à l’Est. cloche2-1Son nom est Marie Louise Anne. Son poids est de 380 kilos environ. Sa particularité est d’être suspendue à un beffroi métallique, lui-même posé sur le plancher du beffroi en bois. Cette cloche ne sonne plus et n’a jamais été électrifiée. Elle dispose d’un joug cintré métallique. Au cerveau, une couronne composée d’un entremêlement évoquant tour à tour des feuilles, une couronne d’épines… difficile d’identifier. 5 lignes d’écritures : -1- FONDUE ET BENITE EN 1890 – J AVAIS NOMS MARIE ANNE  -2- REFONDUE EN 1913 SOUS L ADMINISTRATION DE Mr FONDARD AUGUSTE MAIRE Mr SERVANGE EUSEBE ADJOINT  -3- J AI ETE BENITE A NOUVEAU PAR SA Gr Mgr MONESTES EVEQUE DE DIJON  -4- ASSISTE DE Mr L ABBE LANNEAU  CURE DE CORPEAU ET AI RECU LES NOMS MARIE LOUISE ANNE  -5- J AI EU POUR PARRAIN Mr LOUIS LAFOUGE ET POUR MARRAINE MARIE BRUGNOT EPOUSE DE Mr PIERRE MARECHAL. Sous ces inscriptions, 2 filets et une large frise dans laquelle au SUD est prise la signature du fondeur : FARNIER FILS et au NORD : France VELARS S/OUCHE COTE D’OR. Sous cette frise, au SUD, un buste de Christ de profil. cloche2-2A la pince, un filet et une frise décorative. La cloche est ébréchée à la pince mais n’est pas fêlée. Ne pouvant accéder à l’intérieur étant donné qu’elle est très proche du sol, nous ne pouvons pas voir si elle a été tournée. Ses dimensions sont les suivantes : Hauteur à l’axe : 61, au cerveau : 70 (sur les cloches à joug droit c’est la hauteur à l’axe qui est la plus grande, mais pas pour un joug cintré.) Diamètre extérieur : 87. Epaisseur du bord à la zone intacte : 5.8, note La.

 

La troisième cloche se situe juste au dessus de celle-ci, au second niveau à l’EST. cloche3Pierrette  Lucie Denise pèse environ 270 kilos. Son joug est en bois massif. Au cerveau, nous trouvons une frise de dessins architecturaux, comme des ogives puis 5 lignes d’écritures commençant à l’EST : -1- FONDUE ET BENITE EN 1813 J AVAIS NOM DENISE -2- REFONDUE EN 1913 SOUS L ADMINISTRATION DE Mr FONDARD AUGUSTE MAIRE Mr SERVANGE EUSEBE ADJOINT -3- J AI ETE BENITE A NOUVEAU PAR SA Gr Mgr MONESTES EVEQUE DE DIJON -4- ASSISTE DE Mr L ABBE LANNEAU CURE DE CORPEAU ET AI RECU LES NOMS PIERRETTE LUCIE DENISE -5- J AI EU POUR PARRAIN Mr PIERRE DE LA BOULAYE ET POUR MARRAINE Mme LUCIE MANGIN .   France. Velars s/Ouche. Côte d’Or. Nous voyons ici que comme la second, cette cloche a été fondue par la fonderie Farnier. Il s’agit d’une refonte d’une cloche existant en 1813. Sous ces inscriptions, 1 filet puis deux frises décoratives d’arcs de cercles mêlés, puis une représentation du Christ en croix sous laquelle 6 filets. A la pince, 1 filet puis une frise évoquant des cœurs mêlés entre lesquels de toutes petites croix de St Jacques. La cloche présente quelques ébréchures à la pince mais n’est ni fêlée ni tournée. Ses dimensions sont les suivantes : Hauteur à l’axe : 72, au cerveau : 67, diamètre intérieur : 64, extérieur : 77. Epaisseur du bord à la zone intacte : 4.9, à la zone de frappe : 4.9. Note Si. La cloche est équipée pour une volée en lancé franc (roue et chaîne reliée au moteur) ainsi que d’un tintement électromagnétique.

 

La quatrième cloche s’appelle Andrée Henriette. Elle se situe au second niveau, à l’OUEST. Son poids est d’environ 170 kilos. cloche4Son joug est massif en bois. Sous la couronne, une frise de feuilles de houx puis un gros filet et 5 lignes d’écritures : -1- FONDUE EN 1913 SOUS L ADMINISTRATION DE Mr FONDARD AUGUSTE MAIRE Mr SERVANGE EUSEBE ADJOINT -2- J AI ETE BENITE PAR SA Gr Mgr MONESTES EVEQUE DE DIJON -3- ASSISTE DE Mr L ABBE LANNEAU CURE DE CORPEAU ET AI RECU LES NOMS ANDREE HENRIETTE -4- J AI EU POUR PARRAIN Mr HENRI JACQUES -5- ET POUR MARRAINE Mme ANDREE DE LA BOULAYE EPOUSE DE Mr HENRI JAQUES. France. Velars s/Ouche. Côte d’Or. La décoration est identique à la troisième cloche, à l’exception du Christ en croix. La cloche ne présente aucune ébréchure à la pince. Ses dimensions sont les suivantes : Hauteur à l’axe : 64, au cerveau : 53, diamètre intérieur : 56, extérieur : 68. Epaisseur du bord à la zone intacte : 4.6, à la zone de frappe : 4.3. Note Do#. La cloche est équipée pour la volée en lancé franc et d’un tintement électromagnétique. Au moment des relevés, la volée de cette cloche est en panne.

 

 

Ces relevés réalisés, nous redescendons.

Volée : nous avions mis en route les 3 cloches (1-3-4, la 2 n'étant pas électrifiée) mais la n° 4 est en panne :



Basculement de la cloche 2, non électrifiée (au pied)

A noter : Ce n'est pas l'intégralité des rapports de visites qui est mise sur mon blog, mais bien un apperçu. Mes rapports sont gardés à titre d'archive et dans un but précis, et communiqués à la SFC et aux mairies et/ou paroisses qui m'ont fait la demande de visite.

Le but de ce blog est de sensibiliser le public à ce qui touche le clocher et les cloches. Il ne s'agit pas simplement d'objets servant à faire du bruit pour appeler les fidèles, mais ce sont des témoins de l'histoire à un moment précis et au cours du temps. Les cloches sont aussi de véritables instruments de musique.

Ce blog n'a pas vocation a inviter les personnes à monter dans les clochers de leur propre chef, ou bien en demandant aux institutions compétantes... L'accès aux clochers est généralement dangereux pour un non initié. 

Hébergé par Overblog