Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Le blog de l'Abbé Tof

Le blog de l'Abbé Tof

Les résultats des recherches campanographiques en Saône et Loire par l'Abbé Tof

Publié dans : #3 cloches

DSCN7242
Ce 20 août 2009, nous entrons dans l’église fortifiée Saint Isidore de Saint Désert. L’accès au clocher se fait part la gauche, en franchissant une porte, nous montons un escalier en pierre en colimaçon, puis nous arrivons à un premier niveau. Nous empruntons ensuite une échelle qui nous conduit au niveau de l’ancienne horloge mécanique.
 DSCN7244
Sur cette horloge, une plaque émaillée porte l’inscription suivante : « Cette horloge a été donnée à la commune de St Désert par Mme Greuzard-Pigneret en  mémoire de son mari, mai 1906 ». A ce niveau se situe aussi le cadran de l’horloge actuelle, pilotée par le tableau à la sacristie. Nous empruntons une dernière échelle pour accéder au beffroi.

         L’état du beffroi nous semble tout à fait correct et propre car les ouvertures sont protégées par du grillage anti volatils. En revanche, les restes des anciens moteurs de volée, de tintements et des bouts de ferraille encombrent un peu et ne laissent pas une impression de ‘bien rangé’. Le beffroi est composé de 2 chambres contenant chaque une cloche. Au dessus de beffroi, dans la maçonnerie, est fixée une console portant une petite cloche.

         La première cloche, la plus grosse, se trouve dans la seconde chambre, au Nord. Cette cloche, dont nous ignorons le nom, pèse 950kg.
DSCN7248
Elle est fixée à un joug droit métallique par une couronne non décorée. 5 filets sont au cerveau puis juste au dessus de la première ligne d’écritures, huit fleurs de lys sont réparties sur tout le tour de la cloche. Suivent cinq lignes d’écritures dont voici le texte : Ligne 1 :
L’AN 1826 JAI ETE BENITE PAR MR ANTOINE BREMONT CURE DE ST DEZERT JAI EU POUR PARRAIN MR JACQUES PHILIBERT BURIGNOT Ligne 2 : DE VARENNE ANCIEN DEPUTE DE LA NOBLESSE AUX ETATS GENERAUX ET POUR MARRAINE MME MARIE DE LA VIGNE VEUVE DE MR BERNIGAUT Ligne 3 : DE GRANGE ANCIEN SEIGNEUR DE GRANGE JAI ETE FONDUE SOUS LES AUSPICES DE MR FRANCOIS DEMORTIERE MAIRE MR VIOLOT ADJOINT Ligne 4 : ET DE MM LOUIS BONTEMPS CLAUDE CHAROLAIS SEBASTIEN ROUGEAT LOUIS LAUBLANC LOUI PELLETIER LOUI DURANDAT EMILAND Ligne 5 GAILLARD JEAN BONNAMOUR JEAN FRANCOIS ET LOUIS GRIVEAUX TOUS MEMBRES DU CONSEIL   MAL GAUDEO CUM GAUDENTIBUS FLEO CUM FLENTIBUS. Elle date donc de 1826. Sous ces lignes, une frise de festons. Au bas de la robe, 4 représentations : Sud-ouest, une feuille de palme ; Sud-est, un évêque (nous ignorons qui) ; Nord-est, un blason royal composé de 3 fleurs de lys (une en dessous et deux en dessus) surmontées d’une couronne, le tout entouré par deux feuilles de palmes ; et au Nord-Ouest, le calvaire. Sous ces représentations, nous trouvons trois séries de trois filets, puis à la pince, sept filets et l’inscription du nom du fondeur quasi illisible car c’est à l’endroit de frappe du marteau de tintement, nous lisons juste BAUDOUIN. Le battant est neuf, portant le nom ‘Bodet’, qui est le fabricant. La cloche est équipée d’un moteur de volée rotatif. Son tintement électromécanique est en panne. Elle présente quelques ébréchures au niveau de la pince.

         Ses mensurations sont les suivantes : hauteur au cerveau : 90, à l’axe : 110. Diamètre intérieur : 96, extérieur : 117. Epaisseur du bord à la zone intacte : 8.2, à la zone de frappe : 7.7. Estimation du poids : 950kg.

 

         Passons maintenant à la seconde cloche. Elle se situe dans la première chambre, au Sud.
 DSCN7249
Cette cloche ressemble étrangement à sa grande sœur, elle porte exactement les mêmes motifs décoratifs, c’est la raison pour laquelle je ne vais pas les retranscrire. Seul le texte change et comporte trois lignes que voici : Ligne 1 :
LAN 1828 JAI ETE BENITE PAR MR ANTOINE BREMONT CURE DE ST DEZERT JAI EU POUR PARRAIN MR FRANCOIS Ligne 2 : DEMORTIERE MAIRE DE LA COMMNE (le U a été oublié) ET POUR MARRAINE DAME JEANNE POTHERET EPOUSE DE MR CLAUDE PAQUELIN PROPre Ligne 3 : A ST DEZERT (le Z est inversé) . MR BENOIT VIOLON ADJOIN . J.A.BAUDOUIN.FONDEUR. Notons qu’outre les erreurs de positionnement de la lettre Z, le nom du fondeur se trouve sur la même ligne et non au bas de la robe comme sur la première. Les décores sont donc identiques. La cloche est équipée d’in battant neuf signé ‘Bodet’. Elle possède un moteur de volée et un tintement électromagnétique en état de marche. Ses dimensions sont les suivantes : hauteur au cerveau : 87, à l’axe : 99. Diamètre intérieur : 87, extérieur : 107. Epaisseur du bord à la zone intacte : 7.3, à la zone de frappe : 6.4. Estimation du poids : 650kg.

 

         Passons enfin à la troisième cloche. Cette cloche, se situe donc sur une console en acier fixée au mur sud du clocher.
DSCN7247
Elle ne sonne plus. Autrefois, il était courant de trouver une petite cloche dans les clochers. Elle ne sonnait pas forcement pour la messe avec ses plus grandes sœurs, mais elle appelait les enfants au catéchisme ou au patronage…
DSCN7252
Cette cloche-ci semble avoir été épargnée par la révolution puisqu’elle date de 1749. Nous ignorons son nom ainsi que celui de son fondeur. Son joug est en bois massif sur lequel est fixé un bras métallique rouillé auquel est accroché un petit bout de corde (un mètre tout au plus). Sa couronne est décorée, mais il est impossible de reconnaître ce décor.au cerveau, trois filets puis une frise de fleurs de lys et deux lignes d’écritures, la première commençant par une crois : ligne 1 :
+ S. VIRGO MARIA & S. IOANNES EVANGEL. ORATE . PRO NOBIS Ligne 2 : F. FRANCIS FILS IEAN. DECHEMILLY ABBAS. FIRMITATIS 1749. A mi-hauteur de la robe, à l’Est une grande croix et à l’Ouest, trois petites fleurs de lys. Au bas de la robe, trois filets puis trois filets à nouveau à la pince. Elle présente quelques ébréchures à la pince mais n’est pas fêlée. Ses dimensions sont les suivantes : hauteur au cerveau : 37, à l’axe : 42. Diamètre intérieur : 34, extérieur : 42. Epaisseur du bord à la zone intacte : 3.4, à la zone de frappe : 2.9. Estimation du poids : 50kg

Vidéo de la volée de l'angelus

A noter : Ce n'est pas l'intégralité des rapports de visites qui est mise sur mon blog, mais bien un apperçu. Mes rapports sont gardés à titre d'archive et dans un but précis, et communiqués à la SFC et aux mairies et/ou paroisses qui m'ont fait la demande de visite.

Le but de ce blog est de sensibiliser le public à ce qui touche le clocher et les cloches. Il ne s'agit pas simplement d'objets servant à faire du bruit pour appeler les fidèles, mais ce sont des témoins de l'histoire à un moment précis et au cours du temps. Les cloches sont aussi de véritables instruments de musique.

Ce blog n'a pas vocation a inviter les personnes à monter dans les clochers de leur propre chef, ou bien en demandant aux institutions compétantes... L'accès aux clochers est généralement dangereux pour un non initié. 

Hébergé par Overblog