Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Le blog de l'Abbé Tof

Le blog de l'Abbé Tof

Les résultats des recherches campanographiques en Saône et Loire par l'Abbé Tof

Publié par l'Abbé Tof
Publié dans : #4 cloches

Extrait du Rapport

Vidéo en bas de page

L’église Saint Charles a été consacrée et ouverte au culte le 30 mai 1865. Dans sa crypte reposent les corps d’une partie de la famille Schneider.

Le Creusot - St Charles

Le clocher se trouve en façade de l’église, au Sud. Il est en 4 parties. La première partie est la base, avec la porte d’entrée de l’église, surmontée d’un petit toit qui rejoint la seconde partie. Des contreforts au niveau des arrêtes montent jusqu’un peu plus haut que la deuxième partie. Cette deuxième partie inclus une ouverture assez fine et haute au dessus de laquelle nous trouvons le cadran (unique) de l’horloge. Une petite corniche fait la séparation avec la troisième partie. Ce niveau est celui de la chambre des cloches. Sur chaque face, deux hautes et fines ouvertures occupent l’espace. La quatrième partie est la flèche reposant sur une corniche ornée de petits modillons. La flèche est en 2 parties. La première monte et s’emboîte dans la seconde donc l’angle est plus important et donc monte plus haut. Dans cette seconde partie, 4 ouvertures sont percées en forme de chien-assis équipés d’abat-sons très resserrés. Au sommet, la croix.

On accède au clocher par une tourelle escalier dont le départ est dans la nef latérale Ouest de l’église. Un escalier en colimaçon conduit sous les toits. Là un passage est aménagé sur les voûtes et conduit dans le clocher, au second niveau, c'est-à-dire au niveau du cadran de l'horloge. Une échelle en bois mène jusqu’à un palier (au niveau du cadran) et une échelle en acier conduit dans la chambre des cloches.

Le Creusot - St Charles

Le beffroi est en deux parties. La première partie, la plus importante est en bois, et est composée de 3 chambres pour les 3 cloches qui les habitent actuellement et qui datent de 1787. Le second niveau est un portique en acier pour une cloche de 1836. Il y a donc 4 cloches dans ce clocher. ces cloches ne sonnent plus depuis au moins 1990. Elles sont remplacées par des cloches enregistrées diffusées par des haut-parleurs.

ACCESSOIRES DE LA CLOCHE n° 1

- joug : Joug massif en bois

- paliers : Il n’est pas possible d’accéder aux paliers car ils sont pris sous une couche de fientes. Néanmoins ils sont rouillés et bloqués donc inutilisables.

- ferrures : Ferrures de fixation rondes : 4 de chaque côté du joug.

- bélière : d’origine

- baudrier : Ceinture de cuir. Elle est détendue.

- battant :Battant forgé, allongé d’une longue chasse.

- roue de sonnerie : Roue en acier. Pas de trace d’une roue en bois. Il y a néanmoins des trous dans le joug qui laissent penser qu’un bras de tirage ait pu être fixé.

- Tintement : Un marteau de tintement relié à l’ancienne horloge mécanique subsiste mais n’est plus actif.

Cloche n° 1 qui est fêléeCloche n° 1 qui est fêléeCloche n° 1 qui est fêlée

Cloche n° 1 qui est fêlée

RELEVÉ DES MENSURATIONS DE LA CLOCHE n°1 en cm

- diamètre extérieur: 78 - diamètre intérieur : -

- hauteur à l’axe : 58 - hauteur au cerveau : 52

- épaisseur nominale : 5.4 - bord (rapport ø/épais.) : 14.4

- tangente extérieure : 54 - tangente intérieure : -

- longueur de la pince : - - profil : moyen

- poids (d’après tables) : 272kg - note & indice d’octave : Fêlée, donc impossible

DESCRIPTION DE LA CLOCHE (depuis la partie supérieure jusqu’à la base de la cloche).

- Anses : Le couronne est composée par 6 anses non décorées.

- Cerveau de la cloche : Aucun décor

- Haut de robe : 1 ligne d’inscription, sous laquelle une frise de feuilles d’acanthe.

- Inscription :L’AN 1787 BRENEL ET IACOVOT FONDEURS

- Faussure de la cloche : Le Christ en croix avec un personnage qui semblerait être Marie en lassant le pied de la croix, puis la Vierge à l’Enfant. Dessous, 5 filets.

- Pince de la cloche : 4 filets

Le Creusot - St CharlesLe Creusot - St Charles
Le Creusot - St CharlesLe Creusot - St Charles

RELEVÉ DES MENSURATIONS DE LA CLOCHE n°2 en cm

- diamètre extérieur: 56 - diamètre intérieur : -

- hauteur à l’axe : 55 - hauteur au cerveau : 39

- épaisseur nominale : 3.7 - bord (rapport ø/épais.) : 15.1

- tangente extérieure : 40 - tangente intérieure : -

- longueur de la pince : - - profil : moyen

- poids (d’après tables) : 96kg - note & indice d’octave :

Le Creusot - St CharlesLe Creusot - St Charles

DESCRIPTION DE LA CLOCHE n°2 (depuis la partie supérieure jusqu’à la base de la cloche).

- Anses : Le couronne est composée par 2 anses non décorées de part et d’autre de l’anse maîtresse.

- Cerveau de la cloche : Aucun décor

- Haut de robe : 1 ligne d’inscription, sous laquelle une frise ressemblant à une couronne d’épines.

- Inscription :L’AN 1787 BRENEL ET IACOVOT FONDEURS

- Faussure de la cloche : Le Christ en croix avec un personnage qui semblerait être Marie en lassant le pied de la croix, puis la Vierge à l’Enfant. Dessous, 3 filets.

- Pince de la cloche : 2 filets

Le Creusot - St CharlesLe Creusot - St Charles

RELEVÉ DES MENSURATIONS DE LA CLOCHE n°3 en cm

- diamètre extérieur: 49 - diamètre intérieur : -

- hauteur à l’axe : 54 - hauteur au cerveau : 32

- épaisseur nominale : 3.3 - bord (rapport ø/épais.) : 14.8

- tangente extérieure : 32 - tangente intérieure : -

- longueur de la pince : - - profil : moyen

- poids (d’après tables) : 65 kg - note & indice d’octave :

Le Creusot - St CharlesLe Creusot - St CharlesLe Creusot - St Charles

DESCRIPTION DE LA CLOCHE n°3 (depuis la partie supérieure jusqu’à la base de la cloche).

- Anses : Le couronne est composée par 2 anses non décorées de part et d’autre de l’anse maîtresse.

- Cerveau de la cloche : Aucun décor

- Haut de robe : 1 ligne d’inscription, sous laquelle une frise ressemblant à une couronne d’épines.

- Inscription :L’AN 1787 BRENEL ET IACOVOT FONDEURS

- Faussure de la cloche : Le Christ en croix avec un personnage qui semblerait être Marie en lassant le pied de la croix, puis la Vierge à l’Enfant. Dessous, 3 filets.

- Pince de la cloche : 2 filets

ACCESSOIRES DE LA CLOCHE n° 4

- joug : Joug massif en bois..

- paliers : Pas de palier visible (saletés) mais il semble que la cloche soit fixe.

- ferrures : Ferrures de fixation rondes : La ferrure descend et prend la couronne de la cloche et remonte de quelques centimètres. On peut dire qu’elle a l’aspect d’un hameçon. 1 de chaque côté.

- bélière : d’origine formant un boucle. Il n’y a pas de battant.

- roue de sonnerie : Si la cloche semble être fixe, un bras de tirage en acier est toutefois fixé au joug.

Le Creusot - St CharlesLe Creusot - St Charles

RELEVÉ DES MENSURATIONS DE LA CLOCHE n°4 en cm

- diamètre extérieur: 48 - diamètre intérieur : -

- hauteur à l’axe : 44 - hauteur au cerveau : 37

- épaisseur nominale : 3.3 - bord (rapport ø/épais.) : 14.5

- tangente extérieure : 39 - tangente intérieure : -

- longueur de la pince : - - profil : moyen

- poids (d’après tables) : 63 kg - note & indice d’octave :

DESCRIPTION DE LA CLOCHE n°4 (depuis la partie supérieure jusqu’à la base de la cloche).

- Anses : Le couronne est composée par 6 anses non décorées.

- Cerveau de la cloche : Aucun décor

- Haut de robe : 3 lignes d’inscription, dont seulement une comporte du texte.

- Inscription : SIT NOMEN DOMINI BENEDICTUM

- Bas de la robe : Une croix ornée de perles ou de fleurs. Du cœur de la croix partent des rayons en forme de petites perles. De part et d’autre de la base de la croix la signature du fondeur : « BURDIN AINE U FONDEUR A LYON 1836

- Faussure de la cloche : 3 ensembles de 3 filets.

- Pince de la cloche : 2 filets

Le Creusot - St CharlesLe Creusot - St Charles

OBSERVATIONS GENERALES :

Les cloches sont antérieures à la construction de l’église (1787 et 1836 pour l’église de 1865). Nous pouvons donc nous poser la question de leur provenance. Il ne semble pas qu’il y ait eu une église à cet endroit avant 1865. Les cloches proviennent donc d’ailleurs.

Les cloches 1-2-3 ressemblent plus à des cloches de tintement type timbre d’horloge qu’à des cloches de volée.

Il semblerait que les cloches aient été arrêtées vers 1990, mais je n’ai pas plus d’indication sur ce sujet.

Sur la cloche 4 : Si cette cloche semble être fixe, le bras de tirage en acier indique qu’elle a dû être sonnée en volée. Cependant je n’ai trouvé aucune trace d’usure à la frappe à l’intérieur, ni même à l’extérieur. Cette cloche a-t-elle vraiment servi ?

A noter : Ce n'est pas l'intégralité des rapports de visites qui est mise sur mon blog, mais bien un apperçu. Mes rapports sont gardés à titre d'archive et dans un but précis, et communiqués à la SFC et aux mairies et/ou paroisses qui m'ont fait la demande de visite.

Le but de ce blog est de sensibiliser le public à ce qui touche le clocher et les cloches. Il ne s'agit pas simplement d'objets servant à faire du bruit pour appeler les fidèles, mais ce sont des témoins de l'histoire à un moment précis et au cours du temps. Les cloches sont aussi de véritables instruments de musique.

Ce blog n'a pas vocation a inviter les personnes à monter dans les clochers de leur propre chef, ou bien en demandant aux institutions compétantes... L'accès aux clochers est généralement dangereux pour un non initié. 

Hébergé par Overblog