Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Le blog de l'Abbé Tof

Le blog de l'Abbé Tof

Les résultats des recherches campanographiques en Saône et Loire par l'Abbé Tof

Publié par l'Abbé Tof
Publié dans : #cloche ancienne, #2 cloches
façade de l'église

façade de l'église

Ce 28 février, nous nous rendons à l'église Notre dame de Cuisery.

Placée sous le vocable de « Notre Dame », l’église de Cuisery de style gothique a été construite entre 1510 et 1520, intégrant en ses murs une ancienne chapelle « chapelle de fer » fondée en 1348 par le capitaine châtelain Girard de THUREY, elle était desservie par six chanoines et un doyen formant un chapitre. C’est une bulle du pape de 1504 réunissant le chapitre et le curé de Cuisery qui est à l’origine de sa construction pour devenir église paroissiale, elle va être financée par plusieurs entités, le chœur par le chapitre, la nef par les paroissiens, le clocher par une riche donatrice et les onze chapelles attenantes par les nobles et bourgeois de la ville. Sous la terreur, afin de se conformer à la demande du gouvernement révolutionnaire, elle va subir de nombreuses destructions : sculpture, chapiteaux et clefs de voûte vont être mutilés.

L’église a été classée Monument Historique (MH) dans sa totalité en 1996. (source Pastorale du Tourisme, diocèse d’Autun)

Le portail et 2 des chapellesLe portail et 2 des chapellesLe portail et 2 des chapelles

Le portail et 2 des chapelles

L’accès au clocher se fait par la tourelle jointe au clocher. Un escalier à vis en pierre permet l’accès aux différents niveaux.

Cuisery

Le second niveau abrite 2 horloges mécaniques qui ne sont plus en fonction. Une horloge du 19° siècle est au sol sur son support d’origine. La seconde horloge, plus ancienne est toujours en place, fixée à une charpente sur un palier intermédiaire.

Les 2 horloges mécaniquesLes 2 horloges mécaniquesLes 2 horloges mécaniques

Les 2 horloges mécaniques

Le beffroi abrite 2 cloches.

La première date de 1509. Elle pèse près de 570 kg et sonne en Sol# de la 3° octave. La note est altérée par l'usure de la cloche (20%) au point de frappe du battant. Ce battant qui se balance en imprimant des '8', laisse une trace assez large à la zone de frappe. Sur les bords de la zone de frappe le bronze est en train de s'écailler... cela ne laisse rien présager de bon si 'lon continue à faire sonner cette cloche en volée.

Photos de la cloche 1
Photos de la cloche 1
Photos de la cloche 1
Photos de la cloche 1
Photos de la cloche 1
Photos de la cloche 1

Photos de la cloche 1

Parmi les décors de la cloche, les effigies du Christ en Gloire (ou du Christ Roi), du Christ de Pitié. Son joug est daté de l'an 1882.

Elle possède 1 ligne d'écriture en gothique :

IHS Maria mentor sanctarum spontanarum honorem Des et patriae liberationem fergite diaboli. Vox domini somat

La seconde cloche est plus récente puisqu'elle a été bénie en 1952 par Monseigneur Lebrun. Elle a été fondu par Paccard.

Elle pèse ses 317 kg pour sonner en Si de la 3° octave.

De ses lignes d'écriture, nous notons son nom de baptême : Marie-Françoise-Germaine.

Les ligne d'écritures réparties en 2 parties (7 lignes d'une face et 2 de l'autre), donnent le texte suivant :

à l’ouest : Marie Françoise Germaine baptisée le 24 août 1952 par S.EXC.Mgr. Lucien Sidroine Lebrun evêque d’Autun En présence de Mr Georges Veaux, maire de Cuisery Et de Mr l’abbé Gabriel Robin, curé de Cuisery Me Francisque Bonniaud, notaire à Cuisery Marraine Mme Camille Chagnard, née Germaine Poncet.

A l’est : ‘Je loue le vrai Dieu, j’appelle le peuple, je réunis le Clergé, Je pleure les morts, je chasse les nuages, j’embellis les fêtes’

Cuisery
Cuisery
Cuisery
Cuisery
Cuisery
Cuisery

Ces cloches sonnant toutes deux la volée, envoici une petite vidéo.

A noter : Ce n'est pas l'intégralité des rapports de visites qui est mise sur mon blog, mais bien un apperçu. Mes rapports sont gardés à titre d'archive et dans un but précis, et communiqués à la SFC et aux mairies et/ou paroisses qui m'ont fait la demande de visite.

Le but de ce blog est de sensibiliser le public à ce qui touche le clocher et les cloches. Il ne s'agit pas simplement d'objets servant à faire du bruit pour appeler les fidèles, mais ce sont des témoins de l'histoire à un moment précis et au cours du temps. Les cloches sont aussi de véritables instruments de musique.

Ce blog n'a pas vocation a inviter les personnes à monter dans les clochers de leur propre chef, ou bien en demandant aux institutions compétantes... L'accès aux clochers est généralement dangereux pour un non initié. 

Hébergé par Overblog