Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de l'Abbé Tof

Le blog de l'Abbé Tof

Les résultats des recherches campanographiques en Saône et Loire par l'Abbé Tof

Publié par l'Abbé Tof

L'église de Touches, de la première moitié du XIII e siècle, agrandie au XVIe siècle, offre un aspect massif avec ses contreforts, son imposant clocher à quatre pignons et à deux étages de baies géminées, sa couverture en partie de pierres de lave. Elle est dédiée à Saint Symphorien, jeune martyr décapité à Autun. Sa restauration intérieure et extérieure récente donne à l’édifice un intérêt tout particulier. L’église est orientée Est-Ouest.

Vidéo en bas de page

Mercurey Touches
Mercurey TouchesMercurey TouchesMercurey Touches

La tour du clocher se situe entre la nef et le chœur. Un premier niveau émerge des toits au Nord et au Sud. Une corniche le sépare du niveau supérieur où 2 baies géminées sont percées sur chaque face. Une corniche en pierre délimite également le niveau supérieur où 2 baies géminées sont également percées sur chaque face. Le toit est en double bâtière. Aux 4 angles, des gargouilles en pierres sculptées permettent l’évacuation des eaux de pluie. Chaque pan est percé d’un petit oculus. Chaque pan est surmonté d’une croix en pierre. Au centre du toit, une croix métallique est surmontée de son coq girouette et d’un paratonnerre.

Mercurey TouchesMercurey Touches
Mercurey TouchesMercurey TouchesMercurey Touches

2 cloches se partagent le clocher. Elles sont toutes les deux les oeuvres du fondeur Morel de Lyon, en 1855.Gédéon Morel était contremaître à la fonderie Paccard à Sévrier quand il s’installe à Lyon, en 1833. Il fabrique des cloches jusqu’en 1869, date à laquelle il remet la fonderie à Oronce Raynaud. Ses cloches sont réputées pour être très décorées. Il a fondu quelques bourdons comme celui de St Bénigne à Dijon ou celui de ND de la Garde à Marseille (8,2t). La fonderie n’existe plus aujourd’hui mais des fouilles ont permis de mettre à jour le four à cloches et quelques murs de la fonderie sur les pentes de la Croix Rousse à Lyon.
La cloche 1 sonne le Do#3 et pèse ses 1350 kg tout de même.
Voici son texte : 


+ VESPERE ET MANE ET MERIDIE NARRABO ET ANNUNTIABO ET EXAUDIET VOCEM MEAM PS LIV JE MAPPELLE ANTOINETTE MARIE. BENITE PAR MGR DE MARGUERIE EVEQUE D AUTUN MARRAINE MME MARIE ROSE JHINE BRUNET NEE CHAMBOSSE. PARRAIN MR ANTNE NOIROT MATHEY CURE DE TOUCHES MR CDE DUPREY * MAIRE MR LAZRE PRUDHON * ADJOINT MR PRRE LESEUIL CONSEILLERS MUNICIPAUX MM FS DUCEL, JN RENAUDIN-LESIRE, ALEXDRE DE SUREMAIN, ABEL PITIOT, DOMINIQUE BONNEAU JN BTE BARAULT, JN BTE SIMONNOT, CLDE BRESSARD, CH BAUDOT, JN GRACHET MDCCCLV

Le texte latin est un extrait du psaume 54 (vs18) : « Le soir, le matin et à midi je me plains, je suis inquiet et le Seigneur entends ma voix. » 

Mercurey Touches
Mercurey TouchesMercurey TouchesMercurey Touches
Mercurey TouchesMercurey TouchesMercurey Touches
Mercurey TouchesMercurey TouchesMercurey Touches

La seconde cloche sonne le Fa 3 et pèse 650 kg.
Cette cloche comme sa grande soeur, sont très décorées.
Voici son texte :

SONET VOX TUA IN AURIBUS MEIS VOX ENIM TUA DULCIS CANT CII JE MAPPELLE PIERRETTE MARGUERITE BENITE PAR MGR DE MARGUERIE EVEQUE D AUTUN PARRAIN MR PIERRE BESSY MARRAINE MME MARGUERITE ADEL PETIOT NEE CHOPPIN ; CURE DE TOUCHES MR CLDE DUPREY MAIRE MR LAZRE PRUDHON FABRICIENS MM LS RAQUILLET, JN RENAUDIN, PRRE LESEUIL, VIVANT DODILLE ET ETNNE NAULET MDCCCLV

Le texte latin est un extrait du Cantique des Cantiques au chapitre 2 : « La voix de mon bien-aimé est douce à mes oreilles. 

Mercurey Touches
Mercurey TouchesMercurey Touches
Mercurey TouchesMercurey TouchesMercurey Touches
Mercurey TouchesMercurey Touches

A noter : Ce n'est pas l'intégralité des rapports de visites qui est mise sur mon blog, mais bien un apperçu. Mes rapports sont gardés à titre d'archive et dans un but précis, et communiqués à la SFC et aux mairies et/ou paroisses qui m'ont fait la demande de visite.

Le but de ce blog est de sensibiliser le public à ce qui touche le clocher et les cloches. Il ne s'agit pas simplement d'objets servant à faire du bruit pour appeler les fidèles, mais ce sont des témoins de l'histoire à un moment précis et au cours du temps. Les cloches sont aussi de véritables instruments de musique.

Ce blog n'a pas vocation a inviter les personnes à monter dans les clochers de leur propre chef, ou bien en demandant aux institutions compétantes... L'accès aux clochers est généralement dangereux pour un non initié. 

Hébergé par Overblog