Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de l'Abbé Tof

Le blog de l'Abbé Tof

Les résultats des recherches campanographiques en Saône et Loire par l'Abbé Tof

Publié par l'Abbé Tof
Hôpital-le-Mercier (L')

L'église de l'Hôpital-le-Mercier, dédiée à Saint Sylvestre, date du 19° siècle. L'autel a été consacré le 1 mai 1876. 
La tour du clocher se situe à la croisée du transept. La section est carrée, en pierre d’abord puis en pierre de taille à partir des ouvertures. Ces ouvertures sont composées de la façon suivante sur chaque face. Une haute baie aveugle à l’intérieur de laquelle sont percées 2 baies géminées dont la partie supérieure se termine en trèfle. Juste au dessus entre les 2 baies se trouve un oculus qui, à l’ouest, comprend le cadran de l’horloge. Le toit est à double bâtière avec des gargouilles dans les angles, puis s’élève en une flèche octogonale en ardoise jusqu’au poinçon. Une croix forgée métallique se trouve au sommet de l’édifice.

Hôpital-le-Mercier (L')Hôpital-le-Mercier (L')

Le beffroi comporte 2 chambres pour les 2 cloches que l'on trouve actuellement.
La première date de 1847. Elle pèse 550 kg et sonne le Sol 3 Elle a été fondue par Jean-Claude Mahuet. Voici son texte : 
1847 VIVOS VOCO MORTUOS PLANGO FULMINA FRANGO- JAI EU POUR PARRAIN MR HIPPOLITE DE POMEY ET POUR MARRAINE ME MARIE NEE DU CORAIL EPOUSE DE MR LUDOVIC DE POMEY CLAUDE FANJOUX MAIRE AE TINET ADJOINT  MAHUET FONDEUR
La traduction du texte latin : J’appelle les vivants, je plains les morts, je chasse la foudre.

Hélas, cette cloche est fêlée. La fissure n'est pas très importante, mais à l'oreille vous pouvez entendre que le son n'est pas tout à fait juste, car cette cloche sonne les heures.

Hôpital-le-Mercier (L')Hôpital-le-Mercier (L')
Hôpital-le-Mercier (L')Hôpital-le-Mercier (L')Hôpital-le-Mercier (L')
Hôpital-le-Mercier (L')Hôpital-le-Mercier (L')
Hôpital-le-Mercier (L')Hôpital-le-Mercier (L')Hôpital-le-Mercier (L')

La seconde cloche date, quand à elle, de 1896. Elle a été fondue dans les ateliers de la fonderie Paccard, sur les bords du lac d'Annecy. Elle pèse 310 kg et sonne le Do 4.
Son texte dit ceci : 1896 SI VOCEM EJUS AUDIERITIS NOLITE OBDURARE CORDA VESTRA (PS 94)  PARRAIN HENRI DE CONGEVIALLE ET MARRAINE LA BARONNE DE MONTFORT NEE CAROLINE DE POMEY ETAIT MAIRE LE BARON CHARLES DE MONTFORT + (une croix) ADJOINT JN MIE FANJOUX + CURE F. BACHELET.
La traduction du texte latin : Si vous entendez ma voix (aujourd’hui), n’endurcissez pas votre cœur. Il s’agit d’un extrait d’une ancienne traduction du psaume 94, verset 8

Hôpital-le-Mercier (L')Hôpital-le-Mercier (L')
Hôpital-le-Mercier (L')Hôpital-le-Mercier (L')Hôpital-le-Mercier (L')
Hôpital-le-Mercier (L')Hôpital-le-Mercier (L')Hôpital-le-Mercier (L')
Hôpital-le-Mercier (L')Hôpital-le-Mercier (L')

A noter : Ce n'est pas l'intégralité des rapports de visites qui est mise sur mon blog, mais bien un apperçu. Mes rapports sont gardés à titre d'archive et dans un but précis, et communiqués à la SFC et aux mairies et/ou paroisses qui m'ont fait la demande de visite.

Le but de ce blog est de sensibiliser le public à ce qui touche le clocher et les cloches. Il ne s'agit pas simplement d'objets servant à faire du bruit pour appeler les fidèles, mais ce sont des témoins de l'histoire à un moment précis et au cours du temps. Les cloches sont aussi de véritables instruments de musique.

Ce blog n'a pas vocation a inviter les personnes à monter dans les clochers de leur propre chef, ou bien en demandant aux institutions compétantes... L'accès aux clochers est généralement dangereux pour un non initié. 

Hébergé par Overblog