Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de l'Abbé Tof

Le blog de l'Abbé Tof

Les résultats des recherches campanographiques en Saône et Loire par l'Abbé Tof

Publié par l'Abbé Tof

De son patrimoine de 1869 et des années suivantes, Anglure a conservé son église, avec son chemin de croix, offert par Napoléon III (qui viennent de la Maison Chovet à Paris). On ne retrouve pas la date précise de la construction de l’ église. Les archives indiquent le milieu du 19e siècle. C'est la seule de l'actuel diocèse d'Autun qui soit placée sous le patronage de Saint-Hugues, abbé de Cluny.

vidéo en bas de page

Anglure-sous-DunAnglure-sous-Dun

La tour du clocher se présente sous la forme d’un campanile, car il n’est pas construit sur l’église, mais accolé à celle-ci, au Nord-Ouest c'est-à-dire à côté du chœur. Il s’agit d’une tour de section carrée contenant 4 niveaux extérieurs. Le premier niveau (rez de chaussée) est en partie intégré à l’église. Il compte la sacristie à sa base, donc une fenêtre sur le côté Ouest. Le second niveau compte une baie assez mince sur chaque face. Des projecteurs électriques sont fixés à ces baies pour éclairer la partie supérieure de la construction. Après le premier quart de ce niveau, la tour du clocher est entièrement sortie de la maçonnerie de l’église. Le troisième niveau est celui du beffroi. Sur chaque face se trouve une baie. Sur la face sur, en haut de la baie se trouve le cadran de l’horloge. Le passage d’un niveau à l’autre est délimité par une corniche. Au dessus du troisième niveau, se trouve également une corniche avec rainures. Le quatrième niveau est celui de la flèche recouverte d’ardoise. Le poinçon recouvert de métal supporte une grande croix métallique surmontée de son coq girouette. La maçonnerie du clocher est en pierre apparentes. Les arrêtes ainsi que les contours des baies sont en pierre de taille.

Anglure-sous-DunAnglure-sous-Dun

2 cloches se partagent le beffroi de bois. Toutes les 2 sont les œuvres du fondeur Gulliet, en 1872

La première cloche sonne en Sol3 et pèse 550 kg. Le texte est le suivant : 

LAUDATE DOMINUM IN CYMBALIS BENE SONANTIBUS PARRAIN : LAROCHE BENOIT MARRAINE : CLAUDINE LATHULIERE FEMME PERRAT CURE VEYLON MDCCCLXXII

Anglure-sous-Dun
Anglure-sous-DunAnglure-sous-DunAnglure-sous-Dun
Anglure-sous-DunAnglure-sous-Dun

La seconde cloche pèse 250 kg et sonne un Sib3 assez mauvais. Cela s'explique par une ébrèchure importante qui altère légèrement le son.

Anglure-sous-Dun
Anglure-sous-DunAnglure-sous-DunAnglure-sous-Dun
Anglure-sous-DunAnglure-sous-Dun

Anglure sous Dun se trouve entre Chauffailles et La Clayette, dans le Sud-Ouest du département

A noter : Ce n'est pas l'intégralité des rapports de visites qui est mise sur mon blog, mais bien un apperçu. Mes rapports sont gardés à titre d'archive et dans un but précis, et communiqués à la SFC et aux mairies et/ou paroisses qui m'ont fait la demande de visite.

Le but de ce blog est de sensibiliser le public à ce qui touche le clocher et les cloches. Il ne s'agit pas simplement d'objets servant à faire du bruit pour appeler les fidèles, mais ce sont des témoins de l'histoire à un moment précis et au cours du temps. Les cloches sont aussi de véritables instruments de musique.

Ce blog n'a pas vocation a inviter les personnes à monter dans les clochers de leur propre chef, ou bien en demandant aux institutions compétantes... L'accès aux clochers est généralement dangereux pour un non initié. 

Hébergé par Overblog