Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Le blog de l'Abbé Tof

Le blog de l'Abbé Tof

Les résultats des recherches campanographiques en Saône et Loire par l'Abbé Tof

Publié par l'Abbé Tof

L'église actuelle placée sous le vocable de saint Jean-Baptiste, fêté le 24 juin, a succédé à un édifice du XIIe siècle. Reconstruite au XVIe, elle fut démolie en partie en 1592 par Héliodore de Thiard pour permettre la défense de Verdun, assiégé par les troupes de la Ligue. Le nouveau bâtiment fut consacré en 1612 par l'oncle d'Héliodore, Cyrus de Thiard, évêque de Chalon, neveu du célèbre Pontus. (source PRTL du diocèse d’Autun). L’église est orientée Ouest-Est.

Verdun sur le DoubsVerdun sur le DoubsVerdun sur le Doubs

La tour du clocher se présente sous la forme d’un campanile, car il n’est pas construit sur l’église, mais accolé à celle-ci, au Sud Ouest c'est-à-dire à côté de la façade. Il s’agit d’une tour de section carrée contenant 4 niveaux extérieurs. Au dessus de la porte, dont le décor explicite la désigne comme l’accès aux cloches, une petite ouverture en forme de baie. Au dessus une corniche délimite ce niveau. Tout de suite au dessus de cette corniche, une baie plus élevée puis, plus haut un cadran d’horloge (sur les faces Ouest et Sud) au dessus duquel se trouve une autre corniche. Au dessus de cette corniche se trouvent 2 baies par face, donnant sur le beffroi. La corniche du dessus s’appuie sur une série de modillons. La flèche en tuiles de bourgogne est surmontée par une croix en fer et du coq girouette.

La maisonnette qui abritait l'horloge, le bâtis qui supportait l'horloge, l'un des 2 cadransLa maisonnette qui abritait l'horloge, le bâtis qui supportait l'horloge, l'un des 2 cadransLa maisonnette qui abritait l'horloge, le bâtis qui supportait l'horloge, l'un des 2 cadrans

La maisonnette qui abritait l'horloge, le bâtis qui supportait l'horloge, l'un des 2 cadrans

L'église abrite actuellement 2 cloches.

La première date de 1751. C'est la plus grosse des 2. Elle pèse 950 kg pour un diamètre de 117cm. Sa note est le Mi 3ième octave. Voici son texte : 

+IAY ETE BENITE PAR MR PIERRE AMIENS DOCTEUR EN THEOLOGIE ARCHIPRETRE DE VERDUN ET EU POUR PARRAIN MESSIRE CHARLES NICOLAS MACAULT CHEVALIER SEIGNEUR DE LA COSNE ET AUTRES LIEUX ET POUR MARRAINE DAME GENEVIEVE LAMIDEY EPOUSE DE MONSIEUR MENEY ESCUYER

 

Verdun sur le Doubs
Verdun sur le DoubsVerdun sur le Doubs
Verdun sur le DoubsVerdun sur le Doubs

Ils ont été 3 fondeurs à travailler à la réalisation de cette cloche, comme l'inscription et les blason en attestent : 

IAQUE GILLOT ET IOSEPH MAHUET ET SIMON FONTENNE NOUS ONT FAIET (le ET sont inversés par mégarde à moins que le E ne soit un C) Ligne 2 : MRS LOUIS LESLORANT AVOCAT ET PREMIER ECHEVIN DENIS MACHAND ECHEVIN ET FABRICIENS PIERRE DUBOIS SINDIC ET … (illisible).

Verdun sur le DoubsVerdun sur le Doubs
Verdun sur le DoubsVerdun sur le DoubsVerdun sur le Doubs

La seconde cloche est toutefois première dans l'ordre d'apparition puisqu'elle est datée de l'an 1517. Elle pèse 320 kg et chante en Sib 3.

Elle est l'oeuvre du fondeur Ytase Debrebau.

Voici son texte, inscrit en caractères gothiques : 

IHS MA + LAN MIL VC & XVII FUT FAICTE CESTE CLOCHE A VERDUN Ligne 2 : SUR SAONE Puis le Christ en croix dans son cartouche puis 3 blasons encadrant une croix. Ecrit en petit YTASE DEBREBAU (ou DEBREBAN ?) IHS Cartouche de la Vierge à l’Enfant UN cartouche de St Michel

Verdun sur le Doubs
Verdun sur le DoubsVerdun sur le DoubsVerdun sur le Doubs
Verdun sur le DoubsVerdun sur le DoubsVerdun sur le Doubs

Cette cloche peut sembler fêlée, mais il n'en n'est rien. C'est probablement un défaut du moule d'origine.

Le clocher a abrité d'autres cloches et l'on peut discerner au moins 3 emplacements qui sont vides aujourd'hui : pour 2 cloches de volée et pour 1 cloche fixe.

Le beffroi abrite aussi l'ancien dispositif de sirène des pompiers. Celui-ci n'est plus en service actuellement.Le beffroi abrite aussi l'ancien dispositif de sirène des pompiers. Celui-ci n'est plus en service actuellement.
Le beffroi abrite aussi l'ancien dispositif de sirène des pompiers. Celui-ci n'est plus en service actuellement.
Le beffroi abrite aussi l'ancien dispositif de sirène des pompiers. Celui-ci n'est plus en service actuellement.Le beffroi abrite aussi l'ancien dispositif de sirène des pompiers. Celui-ci n'est plus en service actuellement.

Le beffroi abrite aussi l'ancien dispositif de sirène des pompiers. Celui-ci n'est plus en service actuellement.

A noter : Ce n'est pas l'intégralité des rapports de visites qui est mise sur mon blog, mais bien un apperçu. Mes rapports sont gardés à titre d'archive et dans un but précis, et communiqués à la SFC et aux mairies et/ou paroisses qui m'ont fait la demande de visite.

Le but de ce blog est de sensibiliser le public à ce qui touche le clocher et les cloches. Il ne s'agit pas simplement d'objets servant à faire du bruit pour appeler les fidèles, mais ce sont des témoins de l'histoire à un moment précis et au cours du temps. Les cloches sont aussi de véritables instruments de musique.

Ce blog n'a pas vocation a inviter les personnes à monter dans les clochers de leur propre chef, ou bien en demandant aux institutions compétantes... L'accès aux clochers est généralement dangereux pour un non initié. 

Hébergé par Overblog