Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Le blog de l'Abbé Tof

Le blog de l'Abbé Tof

Les résultats des recherches campanographiques en Saône et Loire par l'Abbé Tof

Publié par l'Abbé Tof

La Cathédrale St Lazare d'Autun n'abrite pas uniquement les 4 cloches de volée dont vous trouvez la fiche sur ce site ; comme beaucoup de cathédrale et d'église également, il y a aussi des cloches dédiées à la sonnerie de l'heure. Souvent anciennes, ces cloches ont pour beaucoup échappé à la Révolution Française tout simplement parce qu'elles sonnaient les heures. Elles étaient donc assimilées à des cloches civiles, même si elles comportent des textes et motifs religieux.... mais il faut bien avouer que tout là-haut, elles sont assez méconnues.

C'est donc le cas des 3 cloches qui sonnent les heures et demis-heures de la cathédrale d'Autun. Ces cloches se trouvent dans le petit clocheton situé dans l'angle Nord Ouest du balcon du clocher principal, à la base de la flèche. La tour jointe au clocher, qui abrite l'escalier se termine donc par un petit beffroi.

 

vidéo en bas de page

Sur la photo de droite, nous voyons bien le clocheton dépasser du balcon. Photo de gauche nous voyons l'horloge, le premier escalier et le second derrière qui se termine par le clocheton.Sur la photo de droite, nous voyons bien le clocheton dépasser du balcon. Photo de gauche nous voyons l'horloge, le premier escalier et le second derrière qui se termine par le clocheton.

Sur la photo de droite, nous voyons bien le clocheton dépasser du balcon. Photo de gauche nous voyons l'horloge, le premier escalier et le second derrière qui se termine par le clocheton.

Le beffroi prend appui sur les corbeaux se trouvant sous le plancher. Entre les poteaux corniers, dans leur partie basse, à l’Est et à l’Ouest, une poutre supporte une cloche. Il y a donc 2 cloches (une à l’Est et l’autre à l’Ouest). Au dessus, une poutre orientée Est-Ouest à laquelle est accrochée la grosse cloche. Le système ancien de tintement tracté par l’horloge mécanique est toujours présent et semble opérationnel (moyennant cependant quelques réglages) : câble acier, renvois d’angles, marteaux. Il y a des abats sons et des grillages anti-volatiles sur chaque face.

Vues d'ensembleVues d'ensembleVues d'ensemble
Vues d'ensemble

Vues d'ensemble

La cloche 1 est datée de 1602. Elle pèse près de 1020 kg. Elle sonne le Ré# 3. Elle a été fondue par Estienne et Abraham Delapaix (fondeurs dans le Bassigny).

Son texte dit ceci : 

PER CONTACTUS MEOS POPULORUM ACTA . DIRIGO POLITICAS MENSURANS HORAS DIERUM REI UNI ASSERU(V)O . SERVATA . POSTMODUM . SOLVET SONUM PER IPSUM VENERANTUR SINGULI XPM

Que l'on peut traduire de cette façon : 

Par mes battements, j’ordonnance les évènements publics des habitants en mesurant les heures des jours. Attentive, je n’ai de souci qu’à mon son libéré, chacun par lui-même vénère le Christ.

La mention de "Attentive" laisse à penser que cette cloche devait servir pour le tocsin. Son battant en effet est équipé d'une boucle qui permettait de faire sonner cette cloche manuellement en tintements. 

Elle a en outre, comme les 2 autres plus petites, tout son équipement pour sonner les heures, reliée à l'horloge mécanique (en arrêt) et aussi par des tintements électriques (en fonction actuellement)

Autun : Cathédrale : cloches des heuresAutun : Cathédrale : cloches des heures
Autun : Cathédrale : cloches des heures
Autun : Cathédrale : cloches des heuresAutun : Cathédrale : cloches des heuresAutun : Cathédrale : cloches des heures

La cloche 2 est bien plus petite et pèse 75 kg. Elle sonne le Fa#4. Elle n'a ni mention du fondeur ni de la date, mais son texte en gothique nous laisse penser qu'elle est également ancienne.

Le texte dit ceci : JESUS MARIA

Autun : Cathédrale : cloches des heuresAutun : Cathédrale : cloches des heuresAutun : Cathédrale : cloches des heures

La cloche 3 est plus petite encore (55 kg) et sonne le Sol4. Son texte est identique à la cloche 2.

Autun : Cathédrale : cloches des heuresAutun : Cathédrale : cloches des heures

A noter : Ce n'est pas l'intégralité des rapports de visites qui est mise sur mon blog, mais bien un apperçu. Mes rapports sont gardés à titre d'archive et dans un but précis, et communiqués à la SFC et aux mairies et/ou paroisses qui m'ont fait la demande de visite.

Le but de ce blog est de sensibiliser le public à ce qui touche le clocher et les cloches. Il ne s'agit pas simplement d'objets servant à faire du bruit pour appeler les fidèles, mais ce sont des témoins de l'histoire à un moment précis et au cours du temps. Les cloches sont aussi de véritables instruments de musique.

Ce blog n'a pas vocation a inviter les personnes à monter dans les clochers de leur propre chef, ou bien en demandant aux institutions compétantes... L'accès aux clochers est généralement dangereux pour un non initié. 

Hébergé par Overblog