Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Le blog de l'Abbé Tof

Le blog de l'Abbé Tof

Les résultats des recherches campanographiques en Saône et Loire par l'Abbé Tof

Publié par l'Abbé Tof

L’église St Nizier de baron est en grande partie romane. Transept, clocher et abside sont du XIIième siècle. La nef est du dernier quart du XIXième siècle.

BaronBaron

L’accès au clocher se fait par les combles. Il faut prendre une échelle pour atteindre l’ouverture en chien assis, sur le toit, côté Nord. Cette ouverture donne directement sur la voûte. Il faut emprunter une échelle qui suit l’arrondi de la voûte et qui longe le mur, pour atteindre l’ouverture de la base du clocher. Ici, une échelle monte jusqu’au beffroi. Au milieu de cette échelle l’angle d’inclinaison est cassé ce qui fait que la première partie repose sur une poutre intermédiaire, et la seconde partie repose sur une poutre du beffroi.

BaronBaron

Il y a une seule cloche dans ce clocher. C'est l'oeuvre du fondeur Joseph Alexis Baudouin, en 1813.

Avec un diamètre de 81cm, elle pèse 295 kg et chante en SI de la 3ième octave

Voici son texte : 

LAN 1813 JAI EU POUR PARRAIN MR C JEAN BTE GEOFFROY SOUS PREFET DE  CHAROLLES ET POUR MARRAINE ME DE A BALLARD. QUARRE DE CHAMPUIGY 

Ces lignes sont portées sur les ailes d’angelots.

BaronBaron
BaronBaronBaron
Baron
Baron
Baron
Baron

A noter : Ce n'est pas l'intégralité des rapports de visites qui est mise sur mon blog, mais bien un apperçu. Mes rapports sont gardés à titre d'archive et dans un but précis, et communiqués à la SFC et aux mairies et/ou paroisses qui m'ont fait la demande de visite.

Le but de ce blog est de sensibiliser le public à ce qui touche le clocher et les cloches. Il ne s'agit pas simplement d'objets servant à faire du bruit pour appeler les fidèles, mais ce sont des témoins de l'histoire à un moment précis et au cours du temps. Les cloches sont aussi de véritables instruments de musique.

Ce blog n'a pas vocation a inviter les personnes à monter dans les clochers de leur propre chef, ou bien en demandant aux institutions compétantes... L'accès aux clochers est généralement dangereux pour un non initié. 

Hébergé par Overblog